Info360. Nouvelle décharge de Casablanca: voici la liste des soumissionnaires à l’appel d’offres

L'actuelle décharge de Médiouna est exploitée à titre provisoire, en attendant la mise en place d'un nouveau centre d'enfouissement et de valorisation des déchets ménagers à Casablanca.. Le360 (capture image vidéo)

L’appel d’offres relatif au futur Centre d’enfouissement et de valorisation de Casablanca a suscité un fort intérêt chez les investisseurs. Le360 apprend que pas moins de 7 groupements, composés d’entreprises marocaines et étrangères, ont déposé leurs propositions, espérant remporter ce marché nécessitant un investissement de plus de 3 milliards de dirhams.

Le 05/01/2024 à 12h00

La séance d’ouverture des plis des soumissions pour la gestion déléguée du futur Centre d’enfouissement et de valorisation (CEV) des déchets ménagers et assimilés de Casablanca, a eu lieu dans la matinée de ce vendredi 5 janvier, au siège de la commune de Casablanca. Pas moins de sept groupements, comprenant des entreprises marocaines et étrangères, ont soumissionné à cet appel d’offres. Il s’agit de:

- Le groupe Coxabengoo (Espagne).

- Le groupement Arma Holding (Maroc) - SGTM (Maroc).

- Le groupement Strat Eggersaman (Allemagne).

- Le groupement Mojazine Abrar Invest (Maroc) - Yesil Global Enerji (Turquie).

- Le groupement Somagec (Maroc) - SOS (Maroc).

- Le groupement CCEPC (France) - Pollucean (Maroc).

- Le groupe China Road and Bridge Corporation (Chine).

L’annonce de l’attributaire de ce marché se fera après examen des dossiers administratifs, techniques, puis des offres offres financières par la commission de l’appel d’offres nommée à cet effet, apprend-on d’un élu de la commune.

Rappelons que la commune de Casablanca, en concertation avec le ministère de l’Intérieur, avait décidé d’assouplir les critères d’admissibilité à l’appel d’offres, en ramenant à 300 millions de dirhams (au lieu de 500 millions de dirhams) le seuil minimum exigé pour ce qui concerne l’expérience des candidats en matière des travaux de génie civil.

Un contrat de délégation sur 20 ans

L’attributaire de ce marché se verra confier à la fois la conception, le financement, la réalisation, la gestion, l’exploitation et l’entretien du CEV des déchets ménagers et assimilés de Casablanca, y compris le traitement et l’élimination des lixiviats stockés dans les bassins situés dans les anciennes décharges (la décharge publique de Médiouna et la décharge contrôlée de Casablanca), et ce, pendant une durée de 20 ans.

S’étalant sur une superficie de 260 hectares au niveau de la commune Mejjatia Ouled Taleb (province de Médiouna), le futur CEV est destiné à recevoir les déchets ménagers et assimilés de la commune de Casablanca et des communes relevant des provinces de Médiouna et de Nouaceur, soit une moyenne de 6.000 tonnes par jour.

Par Wadie El Mouden
Le 05/01/2024 à 12h00