Groupe Crédit agricole du Maroc: les bénéfices consolidés en hausse de 31% au premier semestre 2021

Le siège social du Crédit Agricole du Maroc, à Rabat.  . DR

Le GCAM affiche de solides résultats opérationnels et commerciaux au terme du premier semestre 2021. Revenus, bénéfices, crédits distribués, ressources collectées… Les principaux indicateurs de performance de la banque sont résolument dans le vert. Explications.

Le 04/10/2021 à 13h05

Malgré la conjoncture économique et sociale fortement impactée par les retombées de la pandémie de Covid-19, le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) fait état de performances très appréciables au cours du premier semestre de l'année 2021, avec un Produit net bancaire (PNB) consolidé de 2,2 milliards de dirhams, en croissance de 6% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le résultat d’exploitation s’établit à 416 millions de dirhams, en forte progression de 166%, marquant ainsi un effet de ciseaux positif entre la progression du PNB et la gestion maîtrisée des charges générales d’exploitation, souligne le GCAM dans un communiqué.

La hausse du PNB est principalement due à l’activité d’intermédiation qui a marqué une appréciation de 14% par rapport au 30 juin 2020, essentiellement expliquée par l’effet volume sur le portefeuille de crédits, conjugué à une maîtrise du coût de la ressource. S’agissant de la marge sur commission, cette dernière a progressé de 6% entre juin 2020 et juin 2021.

Côté bénéfices, le groupe affiche un résultat net consolidé de 247 millions de dirhams, en hausse de 31% et un résultat net part du groupe (RNPG) de 258 millions de dirhams, en progression de 18%. Ces évolutions des résultats proviennent d’un effort considérable en matière de provisionnement des risques anticipés, explique le groupe bancaire.

Au niveau des comptes sociaux, le PNB de la banque s'établit à 2 milliards de dirhams et son résultat net à 226 millions de dirhams, marquant des progressions respectives de 3% et 50% au terme du premier semestre de 2021.

Une bonne dynamique commercialePar ailleurs, grâce à la stratégie commerciale adaptative qu’il a déployée et à la dynamique engagée pour la clientèle rurale, qui reste sa priorité absolue, le GCAM affiche un accroissement annuel de 12% de ses ressources clientèle pour un encours de 97 milliards de dirhams au 30 juin 2021, une progression tirée notamment par la hausse de 17% des comptes à vue de la banque. D’autre part, les emplois clientèle du GCAM sont en augmentation de 10% comparativement au premier semestre 2020 et s’élèvent à 98 milliards de dirhams.

«Cette performance commerciale est portée par l’engagement du GCAM à renouveler la gamme de produits et de services qu’il propose à sa clientèle de prédilection, notamment celle relevant des différentes filières agricoles, afin de répondre au mieux aux besoins exprimés lors des réunions-débats organisées par la banque avec les différentes filières agricoles», indique la banque.

Il est à noter que les crédits de trésorerie sont en progression suite au financement des nouveaux produits «Relance» et «Damane Oxygène», destinés aussi bien au monde rural qu’au milieu urbain, pour soulager la trésorerie des entreprises et leur permettre de redémarrer ou poursuivre leurs activités.

Sur le plan, enfin, de son action de banque citoyenne, le Crédit agricole du Maroc rappelle qu’il a toujours été «au service de l’accompagnement et du financement du développement humain en plaçant le soutien, la solidarité et l’humain au centre de ses préoccupations».

A ce titre, fait savoir la banque, la nouvelle stratégie repose sur la continuité et le renforcement des chantiers structurants de la banque, notamment sa mission de service public, tout en visant à apporter une contribution active et efficace à la mise en œuvre du nouveau modèle de développement du pays (NDM).

Cette contribution, précise le GCAM, se fait à travers «la mobilisation des moyens nécessaires avec pour objectif l’inclusion financière et en renforçant les programmes d’accompagnement non financiers, d’éducation financière et d’accompagnement des populations agricoles et rurales».

Par Khalil Ibrahimi
Le 04/10/2021 à 13h05