Export: l’artisanat maintient une progression à deux chiffres sur les deux premiers mois de l'année

En milieu urbain, l’industrie et l’artisanat ont généré 19.000 nouveaux postes . DR

Revue de presseKiosque360. Après la belle progression enregistrée à l’export en 2017, le secteur de l’artisanat poursuit ses exploits sur les marchés étrangers en 2018. Ainsi, les ventes des produits artisanaux à l’international ont enregistré une hausse de 15,8% sur les deux premiers mois de cette nouvelle année.

Le 20/03/2018 à 10h54

L'année 2018 s’annonce bien pour le secteur de l’artisanat. Aujourd’hui Le Maroc rapporte, en effet, dans son édition de ce 20 mars, que les exportations de ce secteur ont enregistré une dynamique sans précédent sur les deux premiers mois de cette année. Ainsi, les ventes des produits artisanaux à l’international se sont améliorées de 15,8% par rapport à la période de l’année passée. L’Europe maintient son positionnement en tant que première destination pour nos produits artisanaux, avec des ventilations satisfaisantes dans l’ensemble des pays européens. C’est l’Italie qui arrive en tête (80% de progression), suivie de l’Espagne (avec 36% de croissance).

Selon le journal, le Maroc enregistre également une forte demande de ses produits artisanaux dans le continent américain, notamment aux Etats-Unis, deuxième marché en tant que destination phare de l’artisanat marocain à l’international, devançant ainsi les pays arabes qui occupent la troisième place depuis l’année dernière. Force est de constater que, sur les deux premiers mois de 2018, les exportations sur le marché américain ont grimpé de 28%.

Cependant, outre les marchés traditionnels, on note aussi des performances intéressantes sur des marchés émergents tels que l’Australie (57% de croissance) et le Canada (35% de progression), par rapport à la même période en 2017. Soulignons aussi que l’analyse par produit montre un pic des exportations des produits en fer forgé, dont le volume affiche plus de 100% au compteur. De même, les bijoux et produits en bois et en cuir ont connu une demande croissante. De leur côté, les produits de poterie et tapisserie sont également en hausse de 15%, comparativement à la même période de l’année dernière. Mention spéciale pour la ville de Fès qui a quadruplé son volume à l’export sur les deux premiers mois de l’année. Aujourd’hui Le Maroc rappelle toutefois que Casablanca demeure le premier gisement de produits artisanaux, avec 50% du chiffre d’affaires du secteur à l’export.

Par Ismail Benbaba
Le 20/03/2018 à 10h54