Énergies renouvelables indexées au PIB: le Maroc N°1 mondial

Le parc éolien de Koudia Al Baida, situé à Tétouan. . DR

Revue de presseKiosque360. Selon le classement international Renewable Energy Country Attractiveness Index concernant les pays les plus attractifs en la matière, le Maroc est champion mondial des énergies renouvelables par rapport au PIB. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 16/11/2022 à 19h21

Le Maroc marque un pas de géant dans le classement du rapport bi-annuel RECAI (Renewable Energy Country Attractiveness Index), qui dresse l’état des lieux de l’attractivité dans le secteur des énergies renouvelables à travers le monde.

«Cette nouvelle édition du RECAI intègre pour la première fois un classement normalisé avec le Produit intérieur brut (PIB). Le classement obtenu présente les marchés les plus performants par rapport à leur PIB. Dans ce nouveau classement baptisé RECAI normalisé, le Maroc devient numéro 1 mondial. Selon les auteurs de cet indice, le Royaume profite de ses caractéristiques géographiques pour intégrer la flexibilité dans son système de production de l’électricité», lit-on dans l’édition du jeudi 17 novembre du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le RECAI souligne ainsi que la capacité installée d’énergie renouvelable a dépassé 5 GW, ce qui représente une croissance majeure au cours des deux dernières décennies étant donné que la capacité était de 1,2 GW en 2000. Et ce n’est pas fini: le Maroc cherche à doubler sa capacité de production d’ici 2030 pour atteindre 12 GW.

«Le pays espère atteindre ses objectifs à travers le développement technologique dans le domaine de l’énergie, le stockage, l’hydrogène vert et la baisse des coûts des énergies renouvelables. Le Maroc a été classé par l’Agence internationale des énergies renouvelables parmi les cinq premiers pays au monde pour le potentiel de production d’hydrogène vert compétitif», soulignent les auteurs du classement. Et de rappeler que la Commission nationale de l’hydrogène a dévoilé l’année dernière une feuille de route sur l’hydrogène vert avant de lancer le cluster Green H2, un site pilote de recherche et développement de cinq hectares sur la production d’ammoniac vert. «Celle- ci devrait débuter fin 2023 avec quatre tonnes d’ammoniac vert par jour», précise la même source.

Si le Maroc a historiquement importé la plupart de son énergie, il se fixe comme objectif d’atteindre 52% de son énergie à partir de sources renouvelables en 2030 et 80% d’ici 2050. Avec 3.000 heures d’ensoleillement par an, l’énergie solaire est actuellement la plus grande source d’énergie renouvelable. Toutefois, l’éolien devrait dépasser le solaire dans les années à venir alors que de grands projets sont en cours.

Cité par Aujourd’hui le Maroc, Saïd Mouline, directeur général de l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique précise que «le Maroc a montré à tout le continent comment mettre en œuvre économiquement des politiques d’énergie renouvelable, et nous soutenons nos partenaires à travers le continent aujourd’hui dans ce domaine».

Depuis 2003, le classement RECAI répertorie les 40 premiers marchés mondiaux selon leur attractivité en matière d’investissement. Le classement en question reflète ainsi une évaluation de l’attractivité de chaque pays et les tendances du marché mondial.

Par Nabil Ouzzane
Le 16/11/2022 à 19h21