Décarbonation: Bank Of Africa signe deux conventions avec l'AMEE et le cluster EnR pour accompagner les industriels

Bank of Africa a signé deux nouvelles conventions avec l'AMEE et le Cluster EnR, lundi 31 octobre 2022, à Casablanca.  . Khadija Sabbar/ Le360

Le 02/11/2022 à 07h57

VidéoLors d’une conférence organisée hier, lundi 31 octobre 2022, autour de la thématique de la décarbonation de l’économie nationale, Bank Of Africa a confirmé sa volonté d’accompagner les industriels marocains dans leur transition verte. Deux conventions ont été signées dans ce sens avec l’AMEE et le cluster EnR.

Afin d’accompagner l’écosystème national dans la mise en œuvre de la stratégie bas carbone adoptée par le Maroc, Bank Of Africa (BoA) a lancé, hier, lundi 31 octobre 2022, à Casablanca, une série de rencontres avec les industriels et leur écosystème en présence, notamment, du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et du PDG du groupe BoA, Othmane Benjelloun.

Placés sous le thème: «Décarbonation, levier de compétitivité pour l’entreprise marocaine», ces rencontres seront déclinées à Agadir, Tanger, Fès et plusieurs autres villes nationales.

«Le Maroc est à l’aube de la mise en place par son principal client qui est l’Union européenne, qui consomme 65% de nos exportations, d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières. C’est une opportunité et une chance parce que le Maroc est non seulement le pays le plus compétitif au monde pour produire des énergies renouvelables, mais aussi le pays le plus proche de la rive de la Méditerranée. Notre objectif, désormais, est de devenir la plateforme industrielle décarbonée la plus compétitive au monde et nous y travaillons avec nos partenaires financiers, industriels et nos clients», a affirmé le ministre de l’Industrie.

Cette rencontre a été l’occasion de signer deux nouvelles conventions. La première avec l’Agence marocaine d’efficacité énergétique (AMEE) afin de promouvoir la durabilité et le montage des projets à travers un appui technique apporté par cette agence. La Banque s’engage, de son côté, à soutenir financièrement les projets. 

Une deuxième convention a été signée avec le cluster énergies renouvelables (EnR), afin d’offrir une formation et des supports de communication sur l’efficacité énergétique et de sensibiliser les différents acteurs de l’écosystème à la nécessité de décarboner l’industrie nationale.

«BoA, l’AMEE et le cluster EnR ont choisi de conjuguer leurs efforts afin de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie bas carbone adoptée par le Royaume, en tant qu’axe majeur du nouveau modèle de développement et un levier nouveau de compétitivité des entreprises et de l’économie marocaine en général. Au-delà de la teneur des conventions signées, des autorités publiques et des représentants de la société civile travaillent main dans la main pour que le tissu productif marocain se développe sur des bases solides répondant aux défis de ce siècle», a assuré dans son allocution, Othman Benjelloun, président directeur général du groupe BoA.

En marge de cet évènement, Bank Of Africa a annoncé que des offres intégrées, diversifiées et clé en main seront proposées par la banque visant la diminution de l’empreinte carbone industrielle à travers l’intégration des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, la modernisation des processus de production en intégrant les technologies vertes et la réduction de la pollution industrielle et les risques environnementaux. La banque s’apprête à lancer prochainement Cap Industrie Verte en partenariat avec Maroc PME.

Par Safae Hadri et Khadija Sebbar
Le 02/11/2022 à 07h57