Crédit du Maroc: des résultats en nette progression à fin mars 2022

Une agence Crédit du Maroc. . DR

Au terme des trois premiers mois de l’année 2022, Crédit du Maroc affiche un résultat net part du groupe de 134,5 millions de dirhams, soit une hausse de 46,5 % par rapport au premier trimestre 2021.

Le 06/05/2022 à 17h27

Le conseil de surveillance de Crédit du Maroc s’est réuni le 29 avril 2022, sous la présidence de Ismaïl Fassi-Fihri, pour examiner l’activité et les comptes arrêtés au 31 mars 2022 par le directoire.

Au cours du premier trimestre 2022, Crédit du Maroc a poursuivi son soutien et son accompagnement au financement de l’économie marocaine avec des emplois clientèle qui progresse de 5,8% à 46,189 milliards de dirhams. Cette progression est soutenue par la performance des financements aux entreprises et la bonne tenue des crédits aux particuliers.

Pour ce qui est de la collecte, à fin mars 2022, les ressources bilan affichent une hausse de 4,0 % à 47,413 milliards de dirhams, profitant de la bonne tenue des ressources à vue qui progressent de 5,7 % à 34,119 milliards de dirhams. Les ressources d’épargne se replient, quant à elles, de 1,4 % à 9,875 milliards de dirhams.

A fin mars 2022, le produit net bancaire consolidé s’élève à 647,9 millions de dirhams, en hausse de 6,3 % par rapport au premier trimestre 2021.

Le résultat brut d’exploitation progresse de 4,1 % à 295 millions de dirhams, intégrant des charges générales d’exploitation en hausse de 8,2 %. Celles-ci comprennent une hausse de 11,1 % des amortissements en lien avec la poursuite des investissements menés par la banque dans le cadre de son projet d’entreprise «Tajdid 2022». Le coefficient d’exploitation s’établit à 54,5 %, en augmentation de 96 points de base comparativement au premier trimestre 2021.

Sur le volet des investissements, Crédit du Maroc a engagé sur le premier trimestre 2022 un montant total de 16,1 millions de dirhams dont l’essentiel pour le développement des systèmes d’information.

A fin mars, le coût du risque consolidé diminue de 77,7 % à 22,5 millions de dirhams. Cette amélioration ramène le taux de coût du risque annualisé à 20 points de base, soit une baisse de 79 points de base par rapport à fin mars 2021 due notamment à une sinistralité contenue. Le taux de couverture s’établit à fin mars 2022 à un niveau de 87,8 % traduisant le maintien d’une politique prudente de provisionnement.

Au final, le résultat net part du groupe Crédit du Maroc s’établit à 134,5 millions de dirhams, en hausse de 46,5 % par rapport au premier trimestre 2021, bénéficiant d’un bon dynamisme commercial et d’une amélioration notable du coût du risque.

Au titre du premier trimestre 2022, les fonds propres consolidés du groupe Crédit du Maroc se situent à 6,802 milliards de dirhams. Le ratio de solvabilité global ressort à 15,18 %, le ratio Core Tier 1 à 12,43 % et le ratio de liquidité LCR à 154,8 %, reflétant la solidité financière de Crédit du Maroc. L’endettement de Crédit du Maroc ressort à 1,449 milliards de dirhams, en recul de 7% par rapport au premier trimestre 2021 du fait, essentiellement, de la baisse de 36,7 % des emprunts financiers.

Au niveau des comptes sociaux de Crédit du Maroc à fin mars 2022, le produit net bancaire s’élève à 647,7 millions de dirhams, en augmentation de 18,2 % par rapport au premier trimestre 2021, soit une hausse de 99,9 millions de dirhams dont 56,5 millions de dirhams au titre des dividendes perçus sur deux filiales.

  • cp_resultats_consolides_t1_2022_.pdf
Par Khalil Ibrahimi
Le 06/05/2022 à 17h27