Crédit du Maroc: fort rebond de la capacité bénéficiaire du groupe à fin septembre

Une agence du Crédit du Maroc à Casablanca. . CDM

Au terme des neufs premiers mois de l’année 2021, Crédit du Maroc affiche un résultat net part du groupe de 391,1 millions de dirhams, en progression annuelle de +287 millions de dirhams.

Le 26/11/2021 à 13h01

Le Conseil de surveillance de Crédit du Maroc, présidé par Ismaïl Fassi-Fihri, a examiné lors de sa séance du 25 novembre 2021, l’activité et les comptes arrêtés au 30 septembre 2021 par le Directoire.

Sur le plan de la dynamique commerciale, les emplois clientèle de Crédit du Maroc affichent, à fin septembre 2021, une hausse de 4,1% sur une année et s’établissent à 46,268 milliards de dirhams. Cette progression est soutenue par la performance des financements aux entreprises et la bonne tenue des crédits aux particuliers.

Pour ce qui est de la collecte, Crédit du Maroc affiche une augmentation des ressources bilan de 3,6% à 45,598 milliards de dirhams, en raison de la progression de 7,6% des dépôts à vue à 32,586 milliards de dirhams et de 1,3% des ressources d’épargne à 9,978 milliards de dirhams. Par ailleurs, le groupe bancaire affiche des primes collectées en assurance en hausse de 21,1% à 645,9 millions de dirhams, à fin septembre 2021.

Le produit net bancaire consolidé de Crédit du Maroc s’élève à plus de 1,8 milliards de dirhams, à fin septembre 2021, en progression de 2,4% par rapport à l’exercice précédent. Cette évolution est portée, principalement, par la marge nette d’intérêt qui s’apprécie de 3,9% par rapport à fin septembre 2020.

Le résultat brut d’exploitation s’apprécie, quant à lui, de 9% à 828,4 millions de dirhams en raison de la baisse des charges générales d’exploitation de 2,6%. Retraitées du don au Fonds spécial pour la gestion du Covid-19 réalisé en 2021, les charges d’exploitation sont en hausse de 6,3% à fin septembre, marquées par le programme d’investissement soutenu entamé dans le cadre de son projet d’entreprise «Tajdid 2022» qui génère une augmentation de 17,8% des amortissements, et ce grâce à la maîtrise des charges courantes.

Sur le volet des investissements, Crédit du Maroc a engagé sur les neuf premiers mois de l’année 2021 un montant total de 174,3 millions de dirhams, porté pour l’essentiel par les investissements dans le système d’information.

A fin septembre 2021, le coût du risque consolidé de Crédit du Maroc baisse significativement par rapport à l’exercice précédent. Il se replie de 72,8% à 154,4 millions de dirhams, ramenant le taux de coût du risque annualisé à 42 points de base, soit une baisse de 118 points de base par rapport à septembre 2020. Le taux de couverture s’établit à fin septembre 2021 à un niveau de 93% traduisant le maintien d’une politique prudente de provisionnement.

Au final, la capacité bénéficiaire du groupe Crédit du Maroc est en sensible hausse au terme du troisième trimestre 2021. Le Résultat net part du groupe de Crédit du Maroc s’apprécie de 287 millions de dirhams et atteint 391,1 millions de dirhams.

Les fonds propres consolidés du groupe Crédit du Maroc se situent à 6,7 milliards de dirhams. Le ratio de solvabilité global ressort ainsi à 14,66% et le ratio Core Tier 1 à 11,99%. Le ratio de liquidité LCR s’établit à 149,3% à fin septembre 2021. L’endettement de Crédit du Maroc ressort à 1,5 milliards de dirhams, en recul de 28,3% en comparaison avec septembre 2020.

Au niveau des comptes sociaux, le produit net bancaire s’établit à plus de 1,73 milliard de dirhams, en hausse de 2,7% par rapport à fin septembre 2020. Profitant d’un coût du risque en baisse significative de 481,3 millions de dirhams et qui ressort à 3,9 millions de dirhams, le résultat net se hisse à 526,7 millions de dirhams, contre 60 millions de dirhams à fin septembre 2020.

  • credit_du_maroc_com_fi_t3_def.pdf
Par Khalil Ibrahimi
Le 26/11/2021 à 13h01