Crédit du Maroc: changement à la présidence du conseil de surveillance

Ismaïl Fassi-Fihri, Président du Conseil de Surveillance sortant. . DR

Le conseil de surveillance de Crédit du Maroc, réuni le 29 avril 2022, a pris acte de la décision exprimée par Ismaïl Fassi-Fihri de démissionner de son mandat de président du conseil et de membre du conseil avec effet à l’issue dudit conseil.

Le 29/04/2022 à 20h28

Ledit conseil de surveillance de Crédit du Maroc a confié au vice-président, François-Edouard Drion, la présidence jusqu’à l’issue de l’assemblée générale ordinaire annuelle qui se tiendra en juin 2022 et qui sera appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2021.

Crédit du Maroc remercie chaleureusement Ismaïl Fassi-Fihri et tient à lui rendre hommage pour sa grande contribution au conseil de surveillance de la banque, son bilan riche en réalisations et ses qualités humaines. Ismaïl Fassi-Fihri a fait son entrée dans le conseil de surveillance de Crédit du Maroc en 1999 en tant que membre, il est nommé la même année membre du comité d’audit. En juillet 2016, il est désigné membre du comité de risques.

De juin 2001 à mars 2014, Ismaïl Fassi-Fihri occupe également les fonctions de membre du comité de rémunération devenu, en 2014, comité de nomination et de rémunération. En mars 2019, il est élu président du conseil de surveillance, une mission qu’il n’a eu de cesse d’accomplir avec engagement, implication, rigueur et dynamisme.

«Au nom de Crédit Agricole S.A., je témoigne toute ma reconnaissance et mes remerciements chaleureux à Monsieur Ismaïl Fassi-Fihri. Son appui constant a été un atout majeur pour Crédit du Maroc dont il a, à l’instar de ses illustres prédécesseurs, représentants au plus haut niveau de grandes institutions du Royaume du Maroc, et du côté français, éminentes personnalités représentant le Crédit Lyonnais puis le Crédit Agricole, marqué l’histoire», a témoigné François Edouard Drion, vice-président du conseil de surveillance de Crédit du Maroc.

Ismaïl Fassi-Fihri a laissé une véritable empreinte à Crédit du Maroc. Il a construit, tout au long des années passées au conseil de surveillance, une véritable complémentarité entre l’organe de gouvernance et celui de la direction, en installant entre eux une collaboration étroite et positive et en apportant constamment son soutien, son appui et son écoute.

Convaincu que le développement de Crédit du Maroc, partenaire durable et allié de choix de l’économie marocaine depuis toujours, est lié à sa capacité à anticiper les enjeux stratégiques issus des mutations technologiques et sociales, Ismaïl Fassi-Fihri a constamment veillé à inspirer et accompagner les grandes transformations de la banque. Il a incarné le renouveau de la banque, porté par un projet d’entreprise ambitieux, Tajdid 2022, porteur de changement et de transformation et s’appuyant sur un modèle économique solide, orienté vers la création de valeur durable et partagée.

Plusieurs projets structurants se concrétisent avec des avancées majeures sur les quatre fondations de Tajdid 2022, notamment le projet du nouveau siège ‘Les Arènes’, véritable vitrine de Crédit du Maroc ancrée en plein cœur de la métropole économique, le projet de refonte du système d’information de la banque pour la construction d’un socle performant, à la pointe des dernières technologies, afin de gagner en qualité de services et bâtir l’ambition de devenir une banque digitale pionnière.

Ismaïl Fassi-Fihri laisse le souvenir d’un homme authentique, humain et toujours reconnaissant envers le travail accompli par l’ensemble des parties prenantes de la banque. «Au nom de Crédit du Maroc, je tiens à adresser mes vifs remerciements à Ismaïl Fassi-Fihri pour ses apports, ses conseils et son soutien constant. Il laisse derrière lui un héritage précieux construit sur des valeurs fortes et beaucoup de travail, d’engagement et de ténacité» a déclaré Bernard Muselet, président du directoire de Crédit du Maroc.

Par Khalil Ibrahimi
Le 29/04/2022 à 20h28