Rachat du Crédit du Maroc par Holmarcom: les négociations sont «très avancées», selon Hassan Bensalah

Hassan Bensalah, PDG du groupe Holmarcom. . DR

Interrogé ce vendredi sur l’état d’avancement des discussions entre Holmarcom et le groupe français Crédit Agricole SA, pour le rachat des parts de ce dernier dans le capital du Crédit du Maroc, le président du holding marocain a indiqué que «l’essentiel des discussions est derrière nous».

Le 18/03/2022 à 13h05

Mohamed Hassan Bensalah, président du groupe Holmarcom, s’est exprimé ce vendredi matin, sur l’état d’avancement des négociations portant sur l’acquisition par le holding marocain de la participation de Crédit Agricole S.A dans sa filiale Crédit du Maroc.

Lors de la conférence de presse de présentations des résultats annuels de la compagnie d’assurance AtlantaSanad, filiale d’Holmarcom, Hassan Bensalah a ainsi indiqué que les discussions pour le rachat de CDM, entamées il y a cinq mois, «sont à un stade très avancé».

Le président du holding appartenant à la famille Bensalah a par ailleurs tenu à préciser qu’il est «difficile» de parler de ce deal pour des raisons de «confidentialité des négociations». «Je ne peux pas en dire plus», a-t-il fait savoir, ajoutant toutefois que «l’opération suit son calendrier normal», et que «l’essentiel des discussions est derrière nous».

Cette sortie du patron du groupe Holmarcom vient confirmer les propos tenus le 25 février dernier par Bernard Muselet, président du directoire du groupe Crédit du Maroc. Ce dernier avait affirmé que les discussions entre les deux entités «sont à un stade relativement avancé».

Rappelons qu’à la fin du mois de septembre 2021, Crédit Agricole S.A avait confirmé via un communiqué, être en discussion avec le groupe marocain Holmarcom qui entend prendre le contrôle du Crédit du Maroc. «Ces discussions sont à un stade préliminaire sans aucune certitude quant à la matérialisation d’une cession de la participation de Crédit Agricole S.A. dans Crédit du Maroc», avait alors expliqué la banque marocaine.

Le capital du Crédit du Maroc, une banque cotée à la Bourse de Casablanca, se répartit entre le Crédit Agricole (78,69%), Wafa Assurance (10,73%). Le reste des actions, soit 10,56%, sont détenues par des petits porteurs.

Rappelons également que lors de sa rencontre avec les médias, mercredi 13 octobre, le wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri avait annoncé que si les négociations aboutissaient, le rachat de Crédit du Maroc par Holmarcom restait toutefois conditionné par l’obtention d’un nouvel agrément de la banque centrale.

Abdellatif Jouahri avait également affirmé avoir été contacté par de hauts responsables du groupe français, qui lui avaient fait part de leur volonté de conserver quelques actifs au Maroc, et que seule la banque de détail pourrait être concernée par cette opération de cession.

Par Nisrine Zaoui
Le 18/03/2022 à 13h05