Création de fonds sectoriels: le Fonds Mohammed VI lance son premier appel à manifestation d’intérêt

Mohamed Benchaâboun, directeur général du Fonds Mohammed VI pour l'investissement.. DR

Le Fonds Mohammed VI a lancé son premier appel à manifestation d’intérêt pour la sélection de sociétés de gestion, dont la mission sera de créer et gérer des fonds d’investissement sectoriels ou thématiques. Objectif: renforcer l’offre de financement des entreprises marocaines dans des secteurs à fort potentiel de croissance.

Le 09/05/2023 à 09h51

Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement a lancé, hier lundi 8 mai, un appel à manifestation d’intérêt pour la sélection de sociétés de gestion appelées à créer et gérer des fonds sectoriels ou thématiques, destinés à renforcer l’offre de financement en fonds propres et quasi-fonds propres en faveur des entreprises marocaines.

Ces fonds thématiques ont vocation à rehausser les capacités des entreprises à investir et créer des emplois durables. Elles sont ainsi appelées à adopter les meilleurs standards de l’investissement responsable, notamment en matière environnementale, sociale et de gouvernance, a souligné le Fonds dans son appel.

Le Fonds Mohammed VI financera les fonds thématiques en prenant une part dans le capital de chaque fonds. Les sociétés de gestion devront mobiliser le reliquat auprès d’investisseurs marocains ou étrangers, publics ou privés, y compris la participation éventuelle des sociétés de gestion, explique-t-on.

Le secteur de l’innovation et les start-ups pas encore concernés

Les fonds thématiques, objet de ce premier appel à manifestation d’intérêt, porteront sur les domaines de l’industrie, de l’innovation et des activités à fort potentiel de croissance, de la promotion des petites et moyennes entreprises, de l’agriculture ou du tourisme.

Ils pourront également concerner tout autre domaine qu’un soumissionnaire juge pertinent de présenter, à exception du secteur de l’innovation et du segment des start-ups qui ne rentrent pas dans le périmètre de ce premier appel à manifestation d’intérêt, mais feront l’objet d’une démarche séparée, précise le fonds d’investissement.

Le processus de sélection des sociétés de gestion se déroulera en plusieurs étapes. La première se fera notamment sur la base de l’expérience des soumissionnaires, de la stratégie d’investissement proposée et de conditions financières et extra-financières satisfaisantes pour le Fonds Mohammed VI.

La deuxième étape de sélection se basera sur la capacité des soumissionnaires présélectionnés à mobiliser d’autres investisseurs dans les fonds thématiques proposés, en plus d’une étape de négociation et de contractualisation, pendant laquelle les termes des offres proposées par les soumissionnaires sélectionnés seront négociés et, le cas échéant, modifiés, jusqu’à la finalisation de la documentation juridique.

À rappeler que le Fonds Mohammed VI a été créé sur instruction royale pour être l’un des piliers du plan de relance économique du Maroc. Doté d’un capital social initial de 15 milliards de dirhams, ce fonds a pour objectif premier de catalyser l’investissement en s’appuyant sur ses fonds propres et à travers la mobilisation d’investisseurs nationaux et internationaux, publics ou privés.

Par Safae Hadri
Le 09/05/2023 à 09h51