Consommation: les comportements des Marocains passés à la loupe

Dr

Revue de presseUne enquête menée par la Fédération nationale des associations du consommateur fait ressortir que les consommateurs réclament davantage d’informations relatives aux produits et services. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 05/10/2023 à 21h44

Une enquête de la Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) a permis de mettre en lumière le comportement, le besoin et la perception du consommateur marocain. A l’échelle nationale, l’étude se fonde sur un échantillon de 6.500 individus sondés autour de différents aspects relatifs à la consommation.

«Il ressort de cette enquête que 82% des répondants sont conscients de leurs droits en tant que consommateurs et accordent une importance capitale à l’information et aux droits de réparation. Des informations qui devraient davantage être clarifiées, 60% des sondés affirmant être dans l’incapacité d’assimiler les informations mentionnées sur les produits ou services, de par leur complexité et leur manque de précision», lit-on.

Les participants à l’enquête réclament davantage d’informations complémentaires, notamment dans les secteurs du BTP, de l’assurance et des services bancaires. Toujours en termes de connaissance des droits du consommateur, 40% des sondés ont déjà revendiqué leurs droits auprès d’associations de consommateurs ou de guichets consommateurs.

«Cependant, 17% d’entre eux ont pu trouver un compromis pour régler le litige. Ces résultats reflètent l’importance de la sensibilisation aux droits du consommateur et de l’existence de mécanismes d’assistance et de résolution des litiges pour garantir la protection du consommateur», lit-on.

Dans un autre registre, la prise de connaissance des clauses d’un contrat a toujours constitué une source de conflit. Toutefois, l’enquête révèle que plus de 53% des sondés lisent minutieusement les contrats avant signature, tandis que 29,6% ne le font pas régulièrement.

«Côté comportement, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas le prix qui conditionne l’acte d’achat mais bel et bien la qualité du produit. L’étude de la FNAC indique que 35% des consommateurs retiennent la qualité comme principal critère de choix d’un produit ou d’un service, contre 24,3% qui évoquent le prix en premier lieu», souligne Les Inspirations Eco.

Le critère de durabilité s’avère prépondérant auprès des consommateurs marocains. En effet, il se dégage de l’enquête que 34% des sondés se soucient de l’écologie du produit ou du service, ce critère pouvant influer la décision d’achat. Dans ce sens, 25,3% de ces derniers accordent du crédit aux produits labellisés.

Par Nabil Ouzzane
Le 05/10/2023 à 21h44