Charte de l’investissement: Mohcine Jazouli présente les nouveaux mécanismes de soutien au patronat

Le ministre délégué chargé de l’Investissement, Mohcine Jazouli, et le président de la CGEM, Chakib Alj, lors d’une journée d’étude dédiée à la nouvelle Charte de l’investissement, le 7 février 2023 à Casablanca.. shooting.ma

Le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a présenté, mardi 7 février 2023, les principales mesures d’accompagnement prévues dans le cadre de la nouvelle Charte de l’investissement aux membres de la Confédération générale des entreprises du Maroc.

Le 08/02/2023 à 07h57

Lors d’une journée d’étude au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le ministre délégué chargé de l’Investissement, Mohcine Jazouli, a présenté aux patrons le nouveau dispositif gouvernemental de soutien à l’investissement, en présence notamment du président de la confédération, Chakib Alj.

Saluée dans l’ensemble par les membres de la CGEM, la nouvelle Charte de l’investissement permettra, selon Mohcine Jazouli, d’accompagner l’investissement privé, de pallier les disparités régionales et de développer les secteurs stratégiques et les métiers d’avenir. À terme, le gouvernement ambitionne de relever la part des investissements privés dans l’investissement global au Maroc pour atteindre les 65%.

Le dispositif principal de la nouvelle Charte de l’investissement s’articule autour de 5 primes communes, une prime territoriale et une prime sectorielle. Celles-ci peuvent bénéficier aux entreprises éligibles sur la base du montant de l’investissement, du secteur d’activité, de l’implantation géographique et du nombre d’emplois stables à créer. Elles peuvent notamment être cumulées à hauteur de 30% du montant de l’investissement.

La nouvelle Charte de l’investissement prévoit également un dispositif spécial pour les projets stratégiques à caractère souverain. Si le décret définissant la nature des projets éligibles à ce dispositif devrait voir le jour prochainement, Jazouli a fait savoir qu’il s’agira notamment de projets dans le secteur de l’industrie de la défense ou de projets dont le montant d’investissement global est supérieur ou égal à 2 milliards de dirhams.

Le troisième dispositif d’accompagnement est dédié au développement des entreprises marocaines à l’étranger. Les entreprises souhaitant investir à l’international, notamment en Afrique, seront ainsi accompagnées afin de «renforcer le rayonnement économique du Maroc à travers le monde», a expliqué le ministre délégué chargé de l’Investissement.

Un autre dispositif a été également mis en place pour accompagner les très petites, petites et moyennes entreprises, le but étant de promouvoir une nouvelle génération d’entrepreneurs, à travers la simplification de l’accès au financement et un accompagnement sur mesure pour les jeunes investisseurs.

Par Safae Hadri et Adil Gadrouz
Le 08/02/2023 à 07h57