Casablanca: l'aménagement de l'Eco-cité de Zenata prend forme

Maquette de la première tranche de la ville nouvelle de Zenata. . DR

Les travaux de deux infrastructures principales de l'Eco-cité de Zenata viennent d'être achevés. Il s'agit du collecteur d’assainissement, connecté à l’intercepteur anti-pollution Est de la Lydec et de l'échangeur autoroutier.

Le 19/05/2016 à 09h07

Après dix-huit mois, les grands travaux d’infrastructure liés à l’Eco-cité Zenata ont été finalisés a annoncé le top management de la société d’aménagement de Zenata. Ces travaux d’infrastructures concernent le grand collecteur d’assainissement de la première zone de développement d’une superficie de 800 ha et de l’échangeur autoroutier, porte principale de l’Eco-Cité Zenata.

En effet, le collecteur d’assainissement, connecté à l’intercepteur anti-pollution Est de la Lydec, est une infrastructure primordiale à l’aménagement de la première zone de développement.

De son côté, l’échangeur autoroutier de l’Eco-Cité Zenata, situé sur l’autoroute Casablanca-Rabat, dessert simultanément deux axes majeurs de la ville: la voie périphérique ouest qui dessert directement la voie côtière entre Casablanca et Mohammédia, ainsi que l’axe métropolitain de Zenata.

L’échangeur est constitué de deux passages inférieurs et d’un passage supérieur et assure une fluidité d’échange de flux entre la ville et l’autoroute.

Autre fait marquant annoncé cette semaine par la SAZ: à la fin d’un important processus d’études et de préparation, l’instance de pilotage du projet a décidé d'homologuer un plan d’aménagement sectoriel de 800 ha sur une superficie totale de 1.630 ha, correspondant à la première Zone de Développement de l’Eco-Cité Zenata.

Par Younès Tantaoui
Le 19/05/2016 à 09h07