BERD: 12 millions d'euros pour la création d’un centre d'essais automobiles au Maroc, le premier du genre en Afrique

Un ouvrier travaille sur une chaîne de montage automobile à l'usine Renault de Melloussa, près de Tanger, le 12 mars 2018.  . Fadel Senna / AFP

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) renforce la compétitivité du secteur privé manufacturier et des services au Maroc, avec un prêt de 12 millions d'euros accordé à Morocco Mobility and Automotive Center (ATC), une entreprise marocaine impliquée dans les essais automobiles.

Le 17/02/2022 à 11h53

Dans un communiqué, l’institution financière européenne précise que les fonds de la BERD aideront ATC à acquérir des équipements pour mettre en place le premier centre d'essais automobiles du genre en Afrique. L'accord de prêt a été signé le 16 février, lors du Forum des affaires UE-Afrique à Bruxelles, co-organisé par la Commission européenne, la Commission de l'Union africaine et des organisations commerciales africaines et européennes, précise le document.

Ce centre de «grande envergure» devrait initier ses activités en 2022. Il contribuera à la compétitivité du secteur et à l'extension des chaînes d'approvisionnement au Maroc, en introduisant de nouveaux types de services à différentes étapes du processus de production ou des canaux de distribution qui sont actuellement indisponibles sur le marché.

Dans le cadre de la nouvelle collaboration avec la BERD, la société va créer et mener un programme de formation pour les jeunes aux compétences techniques des essais automobiles à Oued Zem, une zone moins développée du Maroc. Ces efforts sont conformes à la stratégie d'égalité des chances 2021-2025 de la BERD.

Le centre d'essais sera certifié ISO 9001 pour son système de gestion de la qualité pour les essais, l'analyse, la construction d'équipements et le prototypage de groupes motopropulseurs et de composants de groupes motopropulseurs. Selon la BERD, cela contribuera à introduire des normes non environnementales reconnues au niveau international et actuellement peu répandues dans le secteur au Maroc.

ATC est une société établie au Maroc, détenue conjointement par FEV North Africa, qui appartient à son tour au groupe FEV, un prestataire de services allemand dans le secteur du développement de véhicules et de systèmes d'entraînement, et par UTAC Maroc, propriété du groupe UTAC, une société française d'essais.

L'industrie automobile est un moteur clé des exportations et de l'emploi dans le pays, contribuant à 25% des exportations, impliquant plus de 260 fournisseurs et soutenant plus de 148 000 emplois, rappelle la banque. Actuellement, le Maroc compte quatre clusters industriels intégrés pour l'industrie, à Casablanca, Kénitra, Rabat et Tanger.

Le Maroc est membre fondateur de la BERD. A ce jour, la banque a investi près de 3,2 milliards d'euros dans le Royaume, à travers 80 projets.

Par Nisrine Zaoui
Le 17/02/2022 à 11h53