Banques publiques: «pas de fusion à l’horizon», affirme Lotfi Sekkat, PDG de CIH Bank

Lotfi Sekkat, président directeur général de CIH Bank. . DR

Le projet de regroupement, au sein de la même holding, des participations de l’Etat dans les banques et les organismes financiers, ne comporte pas «aujourd’hui de plan de fusion», a affirmé le patron de CIH Bank, ce vendredi matin, 17 septembre 2021, en conférence de presse.

Le 17/09/2021 à 14h30

Dans le cadre de la réforme globale des Entreprises et établissements publics (EEP), le ministère des Finances a décidé de la création d’une agence nationale chargée de la gestion des participations stratégiques de l’Etat. Une entité qui pilotera les opérations de restructuration des EEP, et regroupera l’ensemble des participations de l’Etat dans les différents secteurs de l’économie au sein de holdings.

Une société holding dédiée au secteur financier sera ainsi créée. Elle regroupera les participations directes ou indirectes de l’Etat, dans les banques ou organismes de financement. CIH Bank est concerné par ce regroupement puisque son actionnaire principal est la CDG, un établissement public. Sont également concernés le Crédit agricole du Maroc, Al Barid Bank, et CDG Capital.

Mais ce regroupement au sein d’une holding ne signifie pas fusion entre les entités préalablement citées. «Aujourd’hui il n’y a pas de plan de fusion. L’idée est plutôt de créer des synergies entre ces banques qui ont chacune à une marque très forte», a déclaré Lotfi Sekkat, PDG de CIH Bank, lors d'une conférence de presse de présentation des résultats semestriels de la banque, ce vendredi à Casablanca.

«L’objet n’est pas de détruire de la valeur mais d’en créer grâce à ces synergies», a ajouté Lotfi Sekkat, expliquant que «beaucoup de choses peuvent être faite au niveau des back-office, sur les réseaux de distribution spécialisées, dans les crédits à la consommation, les crédits immobiliers, etc.».

Le regroupement de organismes financiers publics au sein d'une même holding devrait ainsi permettre d’harmoniser et de cibler l'intervention de l'Etat et contribuer de manière plus importante au financement des activités économiques.

Au cours de cette conférence de presse, CIH Bank a dévoilé des résultats semestriels au beau fixe, marqués par une bonne dynamique commerciale et une forte hausse des bénéfices. A fin juin 2021, le Produit net bancaire consolidé s’établit à 1,5 milliard de dirhams, en hausse de 7% par rapport à juin 2020. Le Résultat brut d’exploitation ressort en hausse de 48% à 652,9 millions de dirhams. Le Résultat net part du groupe (RNPG), s’élève à 264,6 millions de dirhams, au lieu de 45,7 millions de dirhams en juin 2020.

Par Amine El Kadiri
Le 17/09/2021 à 14h30