Automobile: le groupe Stellantis opère sa montée en puissance dans le royaume

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, avec Carlos Tavares, CEO du groupe multinational Stellantis, le mercredi 9 novembre 2022, à Rabat.   . DR

Revue de presseKiosque360. Le groupe Stellantis mise 300 millions d’euros de plus pour augmenter la capacité de production de son usine de Kénitra. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 10/11/2022 à 18h07

Stellantis met le turbo pour son développement au Maroc, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. Le quotidien indique que le fabricant des marques de voitures Peugeot ou encore Citroën annonce sa volonté de doubler la production de son usine à Kénitra.

«Le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, s’est entretenu, mercredi 9 novembre 2022 à Rabat, avec Carlos Tavares, CEO du groupe multinational Stellantis, accompagné de Samir Cherfan, directeur des Opérations pour la région Moyen-Orient et Afrique du groupe», précise Aujourd’hui Le Maroc, ajoutant que la rencontre a porté sur la volonté de ce leader mondial de doubler la capacité de production de son usine de Kénitra, avec une enveloppe d’investissement d’un montant total de 300 millions d’euros.

Notons que la capacité de production de l’usine de Kénitra atteindra 450.000 voitures par an (thermiques et électriques). Elle emploie actuellement plus de 3.000 personnes, avec un taux d’intégration locale de 69%. «Lors de cette rencontre, Aziz Akhannouch a ainsi rappelé les Hautes orientations royales relatives à l’attraction des investissements étrangers et à l’amélioration du climat des affaires, soulignant que le gouvernement actuel a pris de nombreuses mesures dans ce sens, notamment la promulgation de la nouvelle charte des investissements», détaille le journal, notant que le chef de gouvernement a salué l’implication du groupe Stellantis dans le développement de ses investissements au Maroc.

Force est de souligner que le doublement de la capacité de production du site de Kénitra contribuera à la création de 2.000 nouveaux emplois, en ligne avec les orientations du programme gouvernemental relatives à la promotion de l’emploi. «Aziz Akhannouch a également relevé avec fierté la contribution des cadres marocains au développement de la filière automobile électrique à l’usine de Kénitra (Citroën AMI et Opel rocks-e), soulignant l’apport d’un groupe d’ingénieurs et de techniciens marocains à la conception et à la fabrication de ces voitures», apprend-on aussi.

Aujourd’hui Le Maroc fait également remarquer que les responsables du groupe Stellantis ont salué les efforts du gouvernement en matière de simplification des procédures d’investissement, se félicitant de l’attractivité des investissements dans le Royaume dans le domaine de la construction automobile et l’attention dont bénéficie ce secteur au Maroc.

Par Ismail Benbaba
Le 10/11/2022 à 18h07