AMEE. Errachidia: appel à la création d’un Fonds spécial pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique

Yahdih Bouchaab, wali de la région de Drâa-Tafilalet
Yahdih Bouchaab, wali de la région de Drâa-Tafilalet . DR

L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique a organisé, mercredi 24 septembre dernier à Errachidia, un atelier de sensibilisation sous le thème «Pompage solaire: levier d’efficacité énergétique et du développement durable dans le secteur de l’agriculture». Compte rendu.

Le 26/09/2019 à 16h58

Cet atelier de sensibilisation avait pour objectif d’informer sur les atouts et les avantages du pompage solaire, d’échanger sur les contraintes opérationnelles (techniques, financières organisationnelles) et leur impact sur le développement durable du marché du pompage solaire et d’identifier les attentes et les priorités des acteurs régionaux et locaux pour le développement des projets de pompage solaire, souligne l’AMEE dans un communiqué.

S’exprimant à l’ouverture de cet atelier, Yahdih Bouchaab, wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, a mis l’accent sur l’importance du pompage solaire comme levier de promotion du développement rural et une valeur ajoutée pour la région Tafilalet Draa qui abrite déjà deux projets solaires: Noor Warzazate et Noor Midelt.

« Il est fortement recommandé la création d’un fonds spécial pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique dans la région de Draa Tafilalet, afin d’alléger les budgets des collectivités locales de la région en matière des coûts énergétiques, la création des bureaux régionaux relevant de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique au niveau du Royaume du Maroc, afin de porter contribution et assistance en matière d’Efficacité Energétique, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, Lahcen Farhat, secrétaire général de l’AMEE a passé en revue les opportunités de réduction de la facture énergétique dans le secteur agricole, en appelant à une utilisation plus efficace des technologies propres par les agriculteurs pour réduire la consommation des combustibles fossiles comme le gaz butane et le gasoil.

Depuis plusieurs années, le Maroc s’est engagé dans une dynamique visant l’intégration à grande échelle des mesures d’économie d’énergie et de développement durable, notamment dans le secteur agricole.

Afin de soutenir cette dynamique, l’AMEE, en partenariat avec le PNUD et le GEF, a initié un projet qui a pour finalité la création d’un cadre propice au développement des systèmes de pompage solaire dans le domaine de l’agriculture et de l’irrigation agricole, à travers:

- La mise à niveau du secteur privé pour le développement d’un marché de haute qualité, à travers un système de normalisation et de labellisation des équipements, de certification des opérateurs et de formation des installateurs;

- Le renforcement des capacités institutionnelles pour la structuration du marché, à travers des outils et des mécanismes de financement facilitant l’acquisition des systèmes;

- Le renforcement de la capacité nationale de production d’équipements de pompage solaire, permettant à l’industrie locale de bénéficier de la technologie et de créer des emplois;

- La mise en application d’un cadre de suivi des impacts en matière d’atténuation des émissions des gaz à effet de serre.

Par Ayoub Khattabi
Le 26/09/2019 à 16h58

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800