Rabat abrite une exposition inédite d’art contemporain du Bénin sous le thème «De la restitution à la révélation»

L'exposition «Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui: de la restitution à la révélation», visible du 18 janvier au 15 mai 2023 au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat. . Fahd Rajil / Le360

Le 18/01/2023 à 12h35

VidéoC’est grâce à l’accord personnel du président du Bénin, Patrice Talon, que le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat accueille une exposition d’une collection d’œuvres béninoises intitulée «Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui: de la restitution à la révélation».

C'est la première exposition de ces oeuvres d’art contemporain en dehors de leur pays d'origine, que les artistes et le public auront le privilège d’admirer au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat. Cette exposition est visible du 18 janvier au 15 mai 2023.

L’inauguration officielle de cet évènement a eu lieu le mardi 17 janvier en présence de personnalités du monde politique et culturel du Maroc et du Bénin.

Le président de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi a saisi l’occasion de la présence du ministre du Tourisme et des Arts du Bénin, Bababola Jean-Michel H. Abimbola et celle du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mehdi Bensaïd, pour exprimer sa reconnaissance au Chef de l’Etat du Bénin pour avoir accepté que ces œuvres soient exposées en dehors du pays où elles ont été créées, pour être exposées au Musée Mohammed VI d’Art de Rabat.

Mehdi Qotbi a rapporté que l’idée d’une telle exposition est née suite à l’invitation que lui avait adressée le président du Bénin, Patrice Talon, à l’inauguration de l’exposition «Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui, de la restitution à la révélation: trésors royaux et art contemporain du Bénin» au palais présidentiel de la Marina à Cotonou, en février 2022.

Le chef de l’Etat béninois, a-t-il précisé, a bien voulu accepter que le volet contemporain de l’exposition «Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui: de la restitution à la révélation» soit montée au Maroc à la demande de la FNM.

Le choix de la capitale est motivé par son statut «Rabat, Ville lumière, capitale de la culture». Ce choix reflète aussi l’image du «développement culturel du Maroc sous la vision éclairée de Sa majesté le Roi Mohammed VI», a déclaré Mehdi Qotbi ce mardi 17 janvier devant une assistance dans laquelle on pouvait noter la présence du nouvel ambassadeur de France au Maroc, Christophe Lecourtier et d’une autre personnalité de marque, le sultan du royaume Baumo du Cameroun.

Cette exposition permet, selon un communiqué, d’explorer «une partie du patrimoine du Bénin et de découvrir les créations contemporaines d’artistes béninois, dont les œuvres révèlent une variété de textures et de médiums: peinture, sculpture et photographie qui transmettent une vision et une sensibilité propres à eux et à la culture du Bénin».

La même source n’omet pas de dire l’admiration qu’inspire «ce pays riche et porteur de tant de promesses, d’ambition et de talent, qui nous raconte sa grande diversité culturelle et dévoile une terre féconde en créativité et production artistique».

Pour conclure, le ministre Mehdi Bensaïd a salué la coopération «dynamique et la solidité des relations bilatérales qui lient le Royaume du Maroc à la République du Bénin (…) Je suis de ceux qui croient que la culture est l’une des trames sur lesquelles il est possible d’enrichir des liens». Le ministre a enfin salué les efforts que mène la Fondation nationale des musées pour «valoriser et promouvoir l’art et la culture sous tous les cieux».

Le 18/01/2023 à 12h35