Maroc-Chine: une exposition itinérante de produits artisanaux des deux pays fait escale à Fès

L'étape de Fès d'une exposition itinérante de produits artisanaux marocains et chinois a eu lieu du 19 au 24 novembre 2022  au Centre de formation et de qualification de l’artisanat.   . Ahmed Echakoury / Le360 (capture image vidéo)

Le 28/11/2022 à 17h01

VidéoUne exposition itinérante de produits artisanaux marocains et chinois a eu lieu du 19 au 24 novembre derniers, au Centre de formation et de qualification de l’artisanat, à Fès. Sa nouvelle étape: Marrakech.

Organisée durant six jours, cette exposition itinérante a permis de présenter, à Fès, les compétences et les capacités créatives des artisans du Maroc et de Chine, et a donc permis de faire davantage connaître aux visiteurs les produits de l'industrie artisanale des deux pays.

Cet évènement a eu lieu à l'initiative de la Chambre d’artisanat de la région Fès-Meknès, du Centre culturel chinois à Rabat, de la Direction régionale de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire, et du Centre de formation et de qualification de l’artisanat de Fès.

Interrogé par Le360, Abderrahim Belkhayat, directeur régional de l'artisanat à Fès, a expliqué que cette exposition permettait le renforcement des relations de coopération entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine, tout particulièrement en ce qui concerne l'artisanat.

Ce responsable régional a aussi ajouté que cette manifestation a représenté une opportunité pour les visiteurs: celle de connaître un certain nombre de pièces et de produits de l'industrie artisanale chinoise, qui ont une grande valeur historique, ainsi que de valoriser la richesse et la diversité des produits de l'artisanat marocain.

Cette exposition avait d'abord fait escale dans la ville de Meknès voisine, avant de s'arrêter à Fès.

Sa nouvelle étape: Marrakech, une nouvelle occasion d'échanges d'expériences et de savoir-faire artisanaux, dans le but de construire des partenariats forts et approfondis entre le Maroc et la Chine.

Par Ahmed Echakoury
Le 28/11/2022 à 17h01