La Mutuelle des artistes toujours dans le rouge

Abdelkrim Mohamed Derkaoui, directeur de la photographie et réalisateur, et Mohammed Kaouti, écrivain et dramaturge . . Brahim Taougar Le360

Le ministère de la Communication a augmenté sa subvention à la Mutuelle nationale des artistes. Elle passe de 500.000 DH à 1.100.000DH. Malgré cela, le déficit n'est pas entièrement ne comblé.

Le 12/12/2015 à 19h30

La Mutuelle nationale des artistes a passé une année 2014 très difficile. Des difficultés à couvrir tous les remboursements de tous les artistes adhérents. Cependant en 2015, les administrateurs de la mutuelle étaient plus à l’aise dans leurs finances. L’augmentation de la subvention du ministère de la Communication y est pour quelque chose.

Le département de Mustapha Al Khalfi a en effet en 2015 octroyé une subvention de 1,5 million DH, soit plus que le double. «Au début, quand nous avons démarré, la subvention de ministère de la communication était 500.000 DH à peine. Après des négociations de longue haleine, cette subvention a été revue à la hausse. Nous sommes en train d’essayer d’amender notre convention pour que cette subvention soit effective et régulière», confie Mohammed El Kaouti le président de la mutuelle nationale des artistes à Le360.

La mutuelle des artistes fonctionne avec un budget de 3,1 millions DH de subvention étatique partagée entre le ministère de la Communication et le ministère de la Culture, et 1 million de dirhams de fonds propres. Mais malgré cela, ce budget n’est pas suffisant. «Nous arrivons à couvrir à peine 25 % des dépenses», regrette Mohammed Kaouti. Ce dernier précise que pour ne pas être déficitaire, il faut toujours avoir un fonds de réserve. «Normalement je dois rouler avec un budget de 6 millions de dirhams», précise le président de la Mutuelle. Cette structure, qui s’occupe de la couverture maladie des artistes, compte 1750 adhérents en 2015.

Par Qods Chabaa
Le 12/12/2015 à 19h30