Cinéma. Andy Garcia, star d'Hollywood, dans le casting d’un film marocain

Andy Garcia . DR

Actuellement en cours de production au Maroc, dans les environs de Ouarzazate et de Casablanca, "Redemption Day", réalisé par Hicham Hajji, réunit un casting américain de prestige, dont l'acteur américano-cubain Andy Garcia. Une première pour un film marocain...

Le 02/05/2019 à 17h08

De "Game of Thrones", à "Bourne Identity" ou encore "Inception", le Maroc offre des décors naturels de choix pour de nombreuses productions étrangères, avides de paysages aussi divers que variés, constitués de longues étendues désertiques, de plages blanches de sable fin et de chaînes montagneuses ponctuées d’anciennes Kasbah.

Toutefois, ce n’est pas du tout là le parti-pris cinématographique de la production de "Redemption Day", un véritable thriller géopolitique, écrit et réalisé par le Marocain Hicham Hajji.

Côté CastingOutre le grand Andy Garcia (Le Parrain 3), qui tient, dans ce long-métrage, le rôle de l'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, de nombreux acteurs américains font également partie du casting principal. A commencer par Robert Knepper (Prison Break), Ernie Hudson (Ghostbusters), Martin Donovan (Ant Man), mais aussi le Français Samy Naceri (Taxi) ainsi que Brice Bexter, Gary Dourdan (les Experts) et Serinda Swan (Ballers). Ces derniers incarnent, quant à eux, le couple principal à l’écran.

© Copyright : DR

Voici, par ailleurs, le synopsis de ce prochain long-métrage signé Hicham Hajji: Brad Paxton (Gary Dourdan), capitaine du corps des marines, s’en va libérer sa femme (Serinda Swan), prise en otage par un groupe terroriste dirigé par Jaafar El Hadi (Samy Naceri), à la frontière maroco- algérienne.

Pour sauver son épouse, Brad Paxton devra contrer les manœuvres politiciennes de son propre gouvernement, et déjouer les pièges d’un mystérieux sénateur (Robert Knepper), avec l’aide de l’ambassadeur américain au Maroc (Andy Garcia).

Un projet marocain à l’envergure internationaleEn dehors de son casting international, une grande première pour un film marocain, l’autre mérite de ce long-métrage est d’être entièrement financé et produit localement. Pour Hicham Hajji, "Redemption Day devrait aider une nouvelle génération de Marocains à se projeter dans les métiers du cinéma et leur servir de plateforme afin d’atteindre le circuit international."

Du côté des ventes du film à l’international, celles-ci débuteront à l’occasion du prochain festival de Cannes, par l’intermédiaire de Voltage Pictures (Démineurs). Avec le casting affiché, il est d'ores et déjà prévu que le film soit distribué dans près de 120 pays.

Par Zineb Ibnouzahir
Le 02/05/2019 à 17h08