Un responsable politique et son fils impliqués dans le meurtre d’un fermier

Le360

Revue de presseNouveau rebondissement dans l’affaire du jeune homme qui aurait été assassiné par ses employeurs dans la commune de Sidi Yahya Zaër, relevant de la préfecture de Skhirat-Témara. Explications dans cette revue de presse tirée du quotidien Assabah.

Le 12/05/2023 à 23h23

Tué et pendu pour faire croire à un suicide. Cette affaire remonte à l’été 2020, lorsque le corps d’un jeune homme a été retrouvé pendu à un arbre dans la ferme située dans la localité de Sidi Yahya Zaër, dans la préfecture de Skhirat-Témara, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 12-13 mai.

Selon la publication casablancaise, de nouveaux éléments permettent de reprendre l’enquête. Les résultats, par exemple, d’une autopsie ont rapidement écarté l’hypothèse du suicide défendue par les proches du propriétaire de la ferme, qui était présenté comme un puissant dans la région.

Il faut rappeler que deux employés de la ferme, un homme et une femme, sont également poursuivis pour «non dénonciation de crime». D’après Assabah, cette affaire implique l’ancien président de la commune, son fils, ainsi que leur aide qui n’aurait pas pu le dénoncer. Les présumés assassins, qui croyaient que le crime resterait impuni, devraient revoir leurs cartes.

Par Fatima Moho
Le 12/05/2023 à 23h23

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800