Sécurité: la DGSN lance sa plus grande opération de recrutement

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a célébré, ce dimanche 16 mai 2021, son 65e anniversaire. . DR

Revue de presseKiosque360. La Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN) organise un concours pour le recrutement de 8.119 agents. Cette importante opération se déroulera dans le strict respect des principes de mérite, de transparence et d'égalité des chances entre tous les candidats des deux sexes. Les détails.

Le 11/08/2021 à 18h01

Dans le cadre du renforcement de ses effectifs, la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN) a mobilisé 8.119 postes budgétaires pour le recrutement d'agents comprenant des commissaires de police, des officiers de la paix, des officiers de police, des inspecteurs de police et des gardiens de la paix. Les candidats sélectionnés dans un premier tour seront convoqués ensuite pour passer le concours, qui se déroulera en deux phases.

La première concerne les examens oraux, alors que la seconde porte sur des épreuves sportives et l'examen médico-psychologique, ont confié des sources au quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui rapporte l’information dans son édition du jeudi 12 août. Et de préciser que «depuis la nomination de Abdellatif Hammouchi à la tête de la DGSN, le système des opérations de recrutement est marqué par l'adoption de nouveaux critères pendant les différentes étapes des concours et au niveau des sujets d’examen».

Le nouveau système se base sur la compétence et bannit toute triche. Et ce, poursuit le quotidien, «pour garantir la transparence, l’intégrité et l’égalité des chances entre tous les candidats». Dans ce sillage, ajoutent les mêmes sources, «le nouveau système mis en place et supervisé de A jusqu’à Z par le directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi en personne, assure l’égalité, renforce la transparence et élargit la base des catégories des candidats des deux sexes qui se présentent aux concours de la police».

C’était un grand défi à relever pour rompre avec tous les aspects de la triche, soulignent les mêmes sources. C’est ainsi que de nouvelles techniques sont suivies dans le traitement des dossiers des candidats. La formule des questionnaires à choix multiples QCM a été adoptée et une convention a été signée avec une institution universitaire en vue de mettre à la disposition de la DGSN l’expertise nécessaire dans ce domaine. La mise en place de ces différentes procédures consolide ainsi les principes d'intégrité, du mérite et de l'égalité des chances entre tous les candidats, des deux sexes, qui se présentent aux concours d'accès à la police.

Par Mohamed Younsi
Le 11/08/2021 à 18h01