PAM: une division sur fond d’accréditations électorales

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM.  . DR

Revue de presseKiosque360. La gestion du dossier des accréditations électorales semble créer une véritable division au sein du PAM, où les démissions se multiplient ces derniers jours.

Le 18/07/2021 à 19h33

L’ambiance s’annonce chaude au sein du PAM, à l’approche des prochaines échéances électorales. Des leaders du Tracteur viennent de voir leurs adhésions aux instances du parti tout bonnement suspendues. C’est le cas, par exemple, de Fatima El Hassani, présidente de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 

dont le bureau dirigeant du PAM semble ne pas trop apprécier son souhait de rejoindre un autre parti. En effet, d’après Al Akhbar dans son édition du lundi 19 juillet, le PAM et sa direction, menée par Abdellatif

 Ouahbi, ont décidé de geler la participation de Fatima El Hassani aux différentes instances du parti, en réponse à son souhait de rejoindre le RNI en perspective des prochaines élections.

Pourtant, dans un document consulté par le quotidien, le Secrétaire général du PAM justifie cette décision par le non-respect du règlement interne du parti et affirme que le dossier de Fatima El Hassani sera soumis à la commission régionale d’arbitrage. D’après le même document, la direction du PAM reproche à la Présidente de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima 

son «comportement» dans le cadre de la coordination des préparatifs des prochaines élections. C’est ce qui justifierait, selon la même source, le gel de toutes les responsabilités qu’elle assumait au sein des instances du parti.

Mais d’après Al Akhbar, qui cite une source informée, la situation a dégénéré entre l’élue et son parti après son désaccord avec Abdellatif Ouahbi et la présidente du Conseil national, Fatima-Ezzahra El Ma

nsouri. Ces derniers sont sûrs de la volonté de Fatima El Hassani de rejoindre le RNI, depuis qu’elle a été aperçue en compagnie de son président, Aziz Akhanouch, à Agadir la semaine dernière. Pour les cadres du PAM, il ne fait aucun doute qu'El Hassani va jouer sur cette rencontre pour leur mettre la pression afin d’accepter sa requête pour être en tête de la liste des femmes du PAM aux prochaines élections. Une requête qui lui avait été refusée.

En parallèle, ajoute Al Akhbar, une autre élue du Tracteur, Ibtissam El Azzaoui, vient de démissionner des instances du parti, expliquant que ses motivations avaient déjà été communiquées à la direction du PAM. Même si elle ne les a pas rendues publiques, les sources du journal révèlent que son souhait de quitter le parti est né lors de l’élection d’Abdellatif Ouahbi comme secrétaire général. En effet, ne partageant pas ses idées, elle a d’abord gelé sa participation au sein de ses instances, avant d’officialiser sa démission.

C’est dire les tensions que vit le parti du Tracteur à quelques semaines des élections. Des tensions souvent motivées par la gestion des questions liées aux accréditations électorales.

Par Fayza Senhaji
Le 18/07/2021 à 19h33