Défense: les FAR sont prêtes pour une confrontation armée en mer

Le patrouilleur Bir Anzarane. . DR

Revue de presseKiosque360. La Marine royale vient de procéder à un grand mouvement de ses bâtiments de guerre. Un arsenal qui vient d’ailleurs d’être renforcé par un nouveau sous-marin de fabrication allemande.

Le 07/07/2018 à 10h31

Le Maroc vient de procéder à un mouvement et à un redéploiement de plusieurs bâtiments de la Marine royale. Ce mouvement a été décidé en réponse aux dernières manœuvres militaires algériennes effectuées récemment au large de la Méditerranée, rapporte le quotidien Assabah dans sa livraison du week-end des 7 et 8 juillet.

De manière globale, explique le journal, la Marine royale est à jour et suit de près l’évolution sécuritaire au large des côtes nord du Royaume. Et cela après les multiples alertes faisant état d’éventuelles infiltrations d’éléments terroristes parmi les MRE qui rejoignent le pays en cette période estivale. Les récentes manœuvres algériennes dans la zone, avec des mouvements de frégates, de lanceurs de roquettes, d’unités de ravitaillement et de détenteurs de mines, ont également mis en alerte l’armée marocaine, note le journal.

D’après Assabah, la réaction des FAR ne s’est pas limitée à un redéploiement de ses unités navales dans la zone, mais également à la mise en service d’une nouvelle frégate et à l’armement de certaines unités déjà en activité. Il s’agit, notamment, de l’équipement de plusieurs bâtiments de guerre en plateformes flottantes de lancement de missiles de dernière génération.

De même, note le journal citant des sources bien informées, le Maroc s’apprête à recevoir une frégate américaine de la même classe que la corvette espagnole «Discubierta», capable de lancer des missiles antinavire «Harpoon» qui peuvent également atteindre des sous-marins.

Par ailleurs, précise le journal, citant des rapports internationaux s’intéressant à l’armement, le Maroc est en phase d’asseoir son leadership dans la région, en tant que puissance maritime après s’être équipé en sous-marin allemand «Type-212», capable de parcourir de grandes distances et de naviguer à grande vitesse. Ce sous-marin, ajoute le journal, peut également lancer des torpilles lourdes de type DM2A4 antinavires et des missiles à courte portée depuis ses six tubes lance-torpilles.

En outre, poursuit Assabah, les équipes militaires et techniques viennent d’achever les essais d’armement nécessaires pour la mise en activité de la frégate Mohammed VI, l’un des plus grands et des plus puissants bâtiments de guerre d’Afrique. Cette unité est dotée d’une puissance de tir capable d’atteindre ses cibles, y compris sous-marines, à de grandes distances, précise le journal, comme elle est équipée en lance-missiles de dernière génération.

Par Amyne Asmlal
Le 07/07/2018 à 10h31