Cour des comptes: Jettou se plaint de ses rapports qui finissent au «frigo»

Driss Jettou, Premier Président de la Cour des comptes. . DR

Revue de presseKiosque360. Lors de son passage devant les parlementaires pour discuter du projet de loi de finances 2021, le président de la Cour des comptes s'est plaint du sort que réservent les députés aux rapports de l'institution qu'il préside.

Le 05/11/2020 à 20h22

Ses rapports font souvent grand bruit et les révélations qu’ils contiennent engendrent des polémiques. Cependant, quelques mois après leur publication, ils se retrouvent souvent enfouis dans les tiroirs, oubliés de tous. Ces rapports sont ceux que publie la Cour des comptes. Parfois, c'est à elle que la balle est renvoyée pour contester l'absence de suite donnée à ses révélations. Cette fois-ci, c'est le premier président de la Cour des comptes qui s'est plaint du sort réservé au travail effectué par l'institution qu'il dirige, renvoyant la balle aux parlementaires.

Al Massae, qui rapporte l'information dans son édition du vendredi 6 novembre, explique que Driss Jettou a fait part de ses reproches alors qu'il intervenait devant les membres de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l'Homme de la première Chambre. Le premier président de la Cour des comptes s'est dit lui-même surpris de constater le sort réservé à ces rapports une fois soumis au Parlement.

À chaque fois qu'il est invité au Parlement, déplore-t-il dans des propos rapportés par Al Massae, les questions portent sur les rapports plutôt que sur le sort que les parlementaires comptent leur réserver, en s’adressant au gouvernement ou aux institutions concernées. Il a dans ce sens appelé à ce que les rapports de la Cour des comptes bénéficient de plus d'intérêt de la part de l'institution législative.

Sur un autre registre, Driss Jettou s’est attardé sur les dernières réalisations de la Cour qu’il préside. Il a ainsi révélé que pas moins de 11 dossiers ont été soumis au parquet général depuis le début de l’année en cours afin que les démarches judiciaires nécessaires soient entreprises.

Sur cette même période, le nombre de dossiers traités au niveau de la Chambre de discipline budgétaire et financière a atteint 84 affaires, dont 66 concernent des audits de comptes et 18 des dossiers de discipline budgétaire et financière. D'ailleurs, des décisions ont déjà été publiées dans le cadre de 16 dossiers dans la première catégorie et 8 dans la seconde.

Par ailleurs, à fin octobre 2020, les appels formés contre les arrêts de la Cour devant la Formation Inter Chambres sont au nombre de 14 dossiers parmi lesquels 5 dossiers ont été statués.

Pour ce qui est de l'activité judiciaire des Cours régionales des comptes, Al Massae rapporte que l'exposé de Driss Jettou a fait état de plus de 550 jugements préliminaires et 1.664 jugements définitifs. Ils concernent principalement des audits comptables. 129 jugements ont, en outre, concerné des dossiers de discipline budgétaire et financière.

Le président de la Cour des comptes a également annoncé que 391 opérations de contrôle de la gestion et de l'utilisation des fonds publics ont été programmés depuis le début de l'année. 114 d’entre elles ont déjà été finalisées tandis que 144 autres sont sur le point de l'être.

Enfin, 6 projets de rapports thématiques et de notes sont en cours de finalisation. Ils concernent des dossiers qui ont souvent fait polémique par le passé, comme la gestion des marchés de gros des fruits et légumes, la distribution de l'eau potable dans le milieu rural ou encore la gestion de la collecte des déchets ménagers. 

Par Fayza Senhaji
Le 05/11/2020 à 20h22