Accord agricole: les "réajustements techniques" ne doivent pas dépasser les lignes rouges

Cour de justice de l'Union européenne. . dr

Revue de presseKiosque360. Le Maroc et l’Union européenne (UE) entament de nouvelles négociations sur l’accord agricole qui les lie. Il s'agit de prévoir des réajustements techniques tenant compte du verdict de la Cour européenne de justice, sans pour autant franchir certaines lignes rouges.

Le 22/03/2017 à 01h56

L’Union européenne (UE) vient de demander au Maroc d’introduire des réajustements techniques dans l’accord agricole signé entre Rabat et Bruxelles en prenant en compte les dispositions du verdict de la Cour européenne de justice, rendu en décembre 2016. A ce propos, un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères souligne que Madrid soutient les négociations techniques entre les deux parties pour l’application de ce verdict.

Du côté de Rabat, rapporte Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce mercredi 22 mars, des sources au fait du dossier affirment que le Maroc n’a cependant pas encore reçu de propositions claires. Mais, soulignent-elles, «les propositions de l’Union européenne devront cadrer avec les intérêts du royaume» et éviter de «franchir les lignes rouges». Rabat avait d'ailleurs déjà mis en garde l’Union européenne en l'appelant à mettre pleinement en œuvre l’accord de libre-échange sur les produits agricoles et de la pêche signé en 2012.

La demande de l'Union européenne fait suite à la divulgation, le 14 mars, d’une missive adressée à un député par la diplomatie espagnole qui entérinait, dans cette lettre, le verdict de la Cour de justice européenne sur les relations Maroc-UE.Cet écrit, qui a été exploité par les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc, a poussé Madrid à réagir officiellement pour confirmer qu'elle n’avait pas changé sa position sur la question du Sahara marocain.

Par Mohamed Younsi
Le 22/03/2017 à 01h56