Ministère algérien des Affaires étrangères: les raisons d'une grosse colère

Siège du ministère algérien des Affaires étrangères, à Alger.  . DR

La valse diplomatique à la coloration vert-kaki, opérée dernièrement en Algérie, n'a pas été du goût du commun des fonctionnaires du ministère algérien des Affaires étrangères, qui ont laissé éclater leur colère. Voici pourquoi.

Le 03/09/2019 à 18h00

Le grand ménage opéré dernièrement au sein du corps diplomatique algérien suscite une vive colère parmi les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères. Et pour cause, "la nouvelle architecture diplomatique a ignoré le criterium de la méritocratie", protestent les fonctionnaires du MAE algérien, qui n'y sont pas allés de main morte. 

Selon les sources de le360, les mécontentents de cette valse basée sur le clientélisme et le degré d'allégeance au nouvel homme fort de l'Algérie, le très haineux Général Ahmed Gaïd Salah, ont tenu à faire part de leur colère au secrétaire général dudit ministère des Affaires étrangères. 

Seulement voilà, le SG du département des AE leur a ôté tout espoir, en écartant d'un revers de la main toute nouvelle promotion. Ce qui en a rajouté à la frustration et à la colère du commun des cadres dudit département. 

Comme le rapportait le360, la nouvelle valse opérée dans le corps diplomatique algérien porte bel et bien la patte du Général Ahmed Gaïd Salah. 

Par Ziad Alami
Le 03/09/2019 à 18h00