Crash d'un avion en Colombie: 76 morts et 5 survivants

Le premier survivant du crash, transporté par l'équipe médicale d'un hôpital. . DR

Soixante-seize personnes ont trouvé la mort et cinq seulement ont survécu au crash de l'avion survenu dans la nuit de lundi à mardi près de Medellin, ont annoncé les autorités colombiennes. L'avion transportait 81 passagers, dont l'équipe brésilienne de football Chapecoense, et 9 membres d'équipage.

Le 29/11/2016 à 11h56

L'avion de la compagnie bolivienne Lamia avait décollé de Santa Cruz de la Sierra en Bolivie avec soixante-douze passagers et neuf membres d'équipage avant de perdre le contact avec la tour de contrôle vers 1h15 (heure de Brasilia) et s’écraser dans une zone montagneuse du secteur du Cerro Gordo, sur la commune de La Union, à environ cinquante kilomètres de Medellin.

Selon les informations relayées par l’émission d'information matinale "Bom Dia Brasil" de Globo TV, cinq personnes ont survécu au crash, à savoir les joueurs Alan Ruschel, Danilo et Follmann, le journaliste Rafael Henzel et un commissaire.

Une sixième personne n’a pas survécu lors de son transfert vers l’hôpital et vingt-cinq cadavres ont été sortis de la carlingue, a précisé la même source, en relevant qu’une opération de secours a été lancée dans la nuit mais a connu une progression lente en raison des mauvaises conditions climatiques et du terrain difficile.

Les autorités colombiennes ont annoncé qu’une panne sèche serait la principale cause du crash de l’appareil immatriculé CP2933, corroborant ainsi des informations véhiculées par les médias colombiens, qui avaient également affirmé que le pilote de l’appareil avait déversé ce qui restait de kérosène avant le crash pour éviter l’explosion de l’avion.

L’équipe de Chapecoense de l’Etat de Santa Catarina (sud du Brésil) devait se rendre à Medellin pour y affronter, mercredi, l'Atletico Nacional pour le match aller de la finale de la Copa Sudamericana.

Dans un communiqué, le club de Chapecoense a affirmé attendre une annonce officielle des autorités aériennes colombiennes sur l'accident.

Sur sa page Twitter, l'Atletico Nacional a fait part de sa solidarité avec Chapecoense, en "regrettant profondément l’accident" et en exprimant sa sympathise avec le club de Santa Catarina.

Le ministère brésilien des Affaires étrangères a relevé que l'ambassade du Brésil à Bogota est en contact permanent avec les autorités colombiennes pour obtenir des informations sur l'accident.

Le 29/11/2016 à 11h56