Armement russe: le célèbre sénateur américain Marco Rubio appelle le Département d’État à des sanctions contre l’Algérie

Le sénateur républicain de Floride, Marco Rubio. . DR

Dans une lettre adressée le mercredi 14 septembre au secrétaire d'Etat Antony Blinken, le sénateur républicain de Floride, Marco Rubio, a pointé du doigt l’Algérie comme étant l'«un des principaux acheteurs mondiaux d'équipements militaires de la Fédération de Russie» et appelle à des sanctions contre la junte.

Le 16/09/2022 à 06h34

L’Algérie de la junte, finira-t-elle par payer le prix (encore plus cher) de sa politique d’armement, essentiellement basée sur l’achat de matériel russe? Le pays de Vladimir Poutine faisant actuellement l’objet de nombre de sanctions dictées par l’Occident à sa cause du conflit qui l’oppose à l’Ukraine, l’Algérie est de plus en plus pointée comme étant un «complice».

Dans une lettre adressée le mercredi 14 septembre au secrétaire d'Etat Antony Blinken, le célèbre sénateur républicain de Floride Marco Rubio connu pour avoir tenu tête à Donald Trump en 2015 aux primaires présidentielles républicaines, l'a clairement affirmé.

Dans cette lettre à Antony Blinken, Marco Rubio désigne l’Algérie comme étant l'«un des principaux acheteurs mondiaux d'équipements militaires de la Fédération de Russie» et appelle à des sanctions contre la junte.

© Copyright : DR

Marco Rubio s’est appuyé sur une loi («Countering America's Adversaries Through Sanctions Act (P.L.115-44)»), autorisant la prise de sanctions à l'encontre de toute partie qui «s'engage sciemment dans une transaction importante avec une personne qui fait partie des secteurs de la défense ou du renseignement du gouvernement de la Fédération de Russie, ou qui opère pour ou au nom de ces secteurs».

Il se trouve, indique Marco Rubio, que «la Russie est le plus grand fournisseur militaire de l'Algérie dans la mesure où celle-ci figure également parmi les quatre premiers acheteurs d'armes russes dans le monde, avec en point d'orgue un contrat d'armement de 7 milliards de dollars en 2021».

Selon le sénateur républicain de Floride, «l'afflux d'argent à la Russie, quelle que soit sa source, ne fera que renforcer la machine de guerre russe en Ukraine». Il appelle en conséquence à prendre «au sérieux la menace que la Russie continue de représenter pour la stabilité mondiale».

Par Youssef Bellarbi
Le 16/09/2022 à 06h34