Textile turc: entrée en vigueur ce lundi des nouveaux tarifs à l’importation (document)

La marque de prêt-à-porter turque LC Waikiki dispose de 34 magasins au Maroc. . DR

Les importateurs au Maroc de produits finis de textile et d’habillement originaires de Turquie devront désormais payer un droit d’importation de 36% au lieu de 27% avant l’entrée en vigueur de cette mesure.

Le 27/07/2020 à 18h28

Le relèvement du taux des droits de douane de 30% à 40% sur les produits finis importés est l’une des mesures phares consacrées par la loi de finances rectificative (LFR) 2020. Cette mesure vient d’entrer en vigueur ce lundi 27 juillet, suite à la publication de la LFR au Bulletin officiel, indique une circulaire de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII).

La hausse concerne en particulier les produits de textile et d’habillement en provenance de Turquie, qui sont déjà soumis, depuis 2018, à des mesures de protectionnisme. Depuis cette date, les achats de textile en provenance de Turquie sont soumis à un droit additionnel ad valorem équivalent à 90% du droit d’importation applicable dans le cadre du régime de droit commun qui était de 30%.

A présent, indique la circulaire de la Douane, «le droit additionnel ad valorem appliqué aux produits de textiles et d’habillement originaires de Turquie, soumis au droit d’importation de 30%, sera calculé sur la base du nouveau taux du droit d’importation de 40%».

Concrètement, les importateurs au Maroc de produits finis de textile et d’habillement depuis la Turquie devront désormais payer un droit d’importation de 36% au lieu de 27% avant l’entrée en vigueur de cette mesure.

Rappelons que la décision du gouvernement de relever le taux des droits de douane de 30% à 40% sur les produits finis importés a été justifiée par la nécessité de promouvoir la production locale, durement touchée par les effets de la pandémie de coronavirus. Cette mesure protectionniste doit également permettre de limiter les importations des produits de textiles turcs qui ont fortement augmenté ces dernières années.

La balance commerciale du Maroc avec la Turquie est largement déficitaire. A fin 2019, le déficit culmine à près de 20 milliards de dirhams, en hausse de 23% par rapport à 2018.

  • circulaire_6074_211_de_ladministration_des_douanes.pdf
Par Amine El Kadiri
Le 27/07/2020 à 18h28