Salon de Farnborough: carton plein pour Boeing et Airbus

Dans l'usine Blagnac de Toulouse où est rassemblé l'A380. . DR

Revue de presseKiosque360. Airbus et Boeing ont réussi à décrocher d’importantes commandes au salon de Farnborough. Cet article est une revue de presse du journal français Capital.

Le 19/07/2022 à 21h55

Les deux constructeurs d’aéronefs tirent leur épingle du jeu. Boeing et Airbus ont en effet décroché d’importantes commandes au salon de Farnborough, rapporte le journal français Capital dans l’une de ses récentes publications sur son site internet. Capital.fr indique que l'avionneur américain et son rival européen ont chacun annoncé de nouvelles commandes commerciales le 19 juillet, au second jour du salon de Farnborough.

On apprend que Airbus s'est assuré une commande de 12 avions A220 de Delta, portant la flotte de ce petit monocouloir destiné à ses liaisons intérieures à 107 appareils pour la compagnie aérienne américaine. «Ce contrat a une valeur de près d'1,1 milliard de dollars selon le dernier prix catalogue communiqué par Airbus, mais jamais appliqué dans la réalité. Les appareils, des A220-300 d'une capacité de 130 sièges, seront livrés à partir de 2026 », précise capital.fr.

Le journal français fait observer que Boeing, qui avait cherché à marquer les esprits dès lundi grâce à une grosse commande de Delta (100 737 MAX 10, option pour 30 achats supplémentaires) et une confirmation de commande du transporteur japonais ANA (20 MAX 8, option pour 10 achats supplémentaires), a poursuivi sur sa lancée.

Force est de noter que le fonds américain 777 Partners a passé une commande d'un maximum de 66 Boeing 737 max, soit quelque 8 milliards de dollars au prix catalogue, pour les mettre à disposition de ses compagnies low cost. Précisons que l'accord comprend une commande ferme de 30 MAX 8-200, la version densifiée du MAX 8, ainsi qu'une option pour 36 modèles supplémentaires de la même famille d'avions. «Nous sommes enthousiastes quant aux possibilités offertes par le MAX pour notre nombre croissant de transporteurs afin de faciliter et de démocratiser les voyages à bas coût autour du monde tout en respectant notre engagement pour une aviation durable », souligne Josh Wander, le co-fondateur de 777 Partners, cité par capital.fr.

Par Ismail Benbaba
Le 19/07/2022 à 21h55