PLF 2023: les médecins du secteur libéral annoncent un sit-in lundi 21 novembre devant le Parlement

Un stéthoscope (Photo d'illustration). . Hush Naidoo Jade Photography / Pixabay

Les médecins du secteur libéral ont annoncé un sit-in lundi 21 novembre 2022 devant le Parlement. Ils protestent contre les dispositions fiscales du projet de loi de finances 2023 (PLF 2023), notamment la retenue des impôts à la source.

Le 19/11/2022 à 13h06

Les mesures fiscales proposées dans le cadre du PLF 2023 continuent à alimenter la colère des professions libérales. Dans un communiqué conjoint, les bureaux de 9 syndicats représentant les médecins et biologistes du secteur libéral ont annoncé l’organisation d’un sit-in lundi 21 novembre 2022 devant le Parlement.

Il s’agit de la Coordination syndicale des médecins généralistes du secteur privé, l'Association des cardiologues privés, l’Association marocaine de cardiologie, le Syndicat national des ophtalmologistes du secteur privé, le Syndicat national des endocrinologues, nutritionnistes et diabétologues, l'Association des gynécologues obstétriciens de Rabat, l'Association des rhumatologues et orthopédistes du secteur libéral, l'Association des neurologues du secteur privé et la Chambre syndicale des biologistes.

Selon ce même communiqué, les médecins libéraux organisent ce sit-in pour contester les mesures fiscales «injustes» prévus dans le cadre du PLF 2023, notamment «la retenue à la source des impôts qui ne fera que resserrer l'étau autour des petits cabinets et qui fera fuir davantage de jeunes médecins hors du pays».

À noter que le Syndicat national des ophtalmologistes libéraux a également annoncé un sit-in le même jour devant le Parlement. Dans un autre communiqué, ce syndicat se dit étonné par les nouvelles circulant dans la presse au sujet d’une réunion qu'il aurait tenue, conjointement avec le Syndicat national des médecins du secteur libéral (SNMSL), avec le gouvernement et annonce se joindre au mouvement de protestation organisé par le collectif médical multidisciplinaire.

Par Safae Hadri
Le 19/11/2022 à 13h06