PLF 2017: 190 milliards de DH d'investissements publics

Mohamed Boussaid et Abdelilah Benkirane, ce 2 juin 2016 à Skhirat. . Mehdi-Le360

On en connait un peu plus sur le contenu du PLF 2017. Le gouvernement a prévu un budget d'investissement global de 190 milliards DH. La masse salariale devrait s'élever à 107 milliards. Des mesures spécifiques sont prévues pour accompagner la réforme de l'investissement. Voici les premiers détails.

Le 04/10/2016 à 16h17

Comme rapporté par Le360 auparavant, le Conseil du gouvernement a adopté le projet de loi de finances 2017. Selon les premières informations disponibles, il inclut un budget d’investissement de 190 milliards de DH, dont 62 milliards prélevés sur le budget de l’administration et le reliquat correspondant aux investissements des établissements et entreprises publiques.

Dans le détail, il a été réservé 8,9 milliards de DH au plan Maroc Vert, 3,7 milliards de DH au plan d’accélération industrielle et 11,9 milliards de DH au développement des énergies renouvelables.

La politique des grands chantiers sera également renforcée par la consécration de 1,2 milliard de DH au secteur des autoroutes, 6 milliards de DH au développement du réseau ferroviaire et 1,5 milliard de DH au développement des aéroports. A ce niveau, c’est bien le secteur portuaire qui a remporté le jackpot avec un budget d’investissement de 20 milliards de DH à lui seul.

Dans ce dernier PLF du mandat actuel du gouvernement, un accent particulier a été mis sur le soutien des différentes réformes sociales, notamment dans la santé et l’éducation. Ces réformes bénéficieront d’une enveloppe de 10 milliards de DH, dont 3,8 milliards réservés à des investissements dans le secteur de l’éducation.

Concernant la masse salariale, elle devrait s’établir en 2017 à 106,7 milliards de DH. Pour sa part, la caisse de compensation devrait consommer 14,65 milliards de DH et la charge de la dette publique 27,47 milliards de DH.

Pour ce qui est de la mise en oeuvre de la régionalisation avancée, le gouvernement a décidé de relever la part reversée aux collectivités locales sur l'impôt des sociétés et celui sur le revenu de 2% à 3%.

Il est par ailleurs à noter que le gouvernement a inclus dans ce PLF des mesures pour soutenir les entreprises, et ce conformément aux mesures prévues dans le cadre de la réforme de l’investissement lancé il y a quelques mois par le ministre de l'Industrie.

Par Younès Tantaoui
Le 04/10/2016 à 16h17