Plafonnement des prix des tests PCR: le «oui, mais» des laboratoires de biologie médicale

Un agent de santé portant un équipement de protection prélève un écouvillon nasal pour les besoins d'un test PCR Covid-19, ici à Santiago du Chili, le 26 août 2021. . CLAUDIO REYES / AFP

Contrairement à ce qui a pu être relayé par des médias, les laboratoires habilités à réaliser des tests PCR ont déjà commencé à appliquer les nouveaux tarifs plafonds fixés par le gouvernement, qui prennent effet à partir de ce vendredi 10 septembre, a affirmé Adnane Rhazali, président de la Chambre syndicale des biologistes, contacté par Le360.

Le 10/09/2021 à 13h29

Les laboratoires de biologie médicale ont adhéré aux mesures de plafonnement des prix des tests PCR décrétés par le gouvernement, mais cela ne les a pas empêchés d’émettre des réserves sur leur applicabilité, à court et à moyen terme.

"Ce plafonnement doit tenir compte des différentes contraintes et du coût réel de la pratique de tests relatifs à la Covid-19 dans notre contexte", explique, dans un communiqué, la Chambre syndicale des biologistes.

En effet, poursuit le document, "compte tenu du coût actuel des réactifs et consommables pratiqué par les distributeurs nationaux", ajouté "aux coûts logistiques des différentes charges annexes (loyers, salaires, charges sociales...)", la grille tarifaire arrêtée par le département des affaires générales "risque d’entamer fortement la qualité́ des résultats rendus et de décourager de nombreux laboratoires d’analyses médicales à initier ou maintenir l’effort de contribution au diagnostic de la Covid-19 par RT-PCR, si elle n’est pas accompagnée d’une baisse conséquente du coût de ces réactifs et consommables".

Contacté par Le360, Adnane Rhazali, a indiqué que lors des discussions avec les représentants du gouvernement et les parties prenantes, un principe a été acquis: le fait que ces tarifs plafonds ne peuvent être consentis par les biologistes médicaux sans le concours de l’ensemble des acteurs de l'ensemble de sa chaîne de valeurs. D'où cet appel, qui a été lancé aux pouvoirs publics, afin d'inciter les distributeurs à consentir, dans les meilleurs délais, à une réduction de leurs tarifs. 

«La solution est dans la solidarité. Que chacun y mette du sien pour qu’in fine, les citoyens puissent être dépistés dans des conditions favorables», a conclu Adnane Rhazali.

L’arrêté réglementant les prix des tests de dépistage du virus SARS-CoV-2 avait été publié dans le Bulletin officiel pas plus tard qu'hier, 9 septembre 2021.

Les prix de ces tests ont été proposés par la commission interministérielle des prix.

Voici leurs tarifs, tels qu'ils ont été retenus par les membres de cette commission: 

© Copyright : Ministère des Finances

Par Wadie El Mouden
Le 10/09/2021 à 13h29