Les bonnes performances du secteur minier en 2021

Une unité d'exploitation de phosphates (photo d'illustration). . DR

Revue de presseKiosque360. Les investissements dans le secteur minier dépassent en 2021 la barre des 13 milliards de dirhams. L’essentiel de ce montant (12 milliards de dirhams) est capté par les phosphates. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd'hui Le Maroc.

Le 14/12/2022 à 19h31, mis à jour le 14/12/2022 à 19h55

Ces chiffres ont été avancés, mardi, par Leila Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable, lors de son intervention à la Chambre des conseillers, indique le quotidien Aujourd'hui Le Maroc dans son édition du jeudi 15 décembre.

Interrogée sur la stratégie du gouvernement pour le développement du secteur minier, la ministre a indiqué que la contribution du secteur à la valeur des exportations nationales était de 26% au cours de la même année, soit 86 milliards de dirhams. De même, le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 100 milliards de dirhams en 2021. Le volume global de la production a atteint pour la même année 41 mil- lions de tonnes dont 38 millions de tonnes de phosphates.

Dans son intervention, la ministre a mis en avant l’importance du secteur minier dans le développement économique et social aux niveaux national, régional et local. Benali a expliqué dans ce sens que «la prospection minière, à l’exception des phosphates, nécessite des investissements énormes et très importants». Et de poursuivre: «les investissements alloués pour l’exploration et la recherche dans le secteur minier, hors phosphate, se sont élevés à 1 milliard de dirhams pour l’année 2021, un montant qui reste en-deçà du niveau requis pour prospecter comme il se doit la richesse du sous-sol marocain».

La ministre a réitéré dans ce sens l’engagement de son département à soutenir et à encourager la recherche et l’exploration minières, une étape préliminaire pour déterminer la faisabilité de l’exploitation minière. A cet égard, des procédures et des réformes continueront d’être mises en œuvre afin de promouvoir le secteur minier pour en faire un levier de développement aux niveaux régional et local. La ministre a dans ce sens annoncé que son département s’attelle à l’élaboration d’un projet de loi portant modification de la loi 33.13 relative aux mines et à la promotion du secteur minier.

Sur un autre registre, la ministre a abordé les mesures de libéralisation de l’énergie moyenne tension pour les petites et moyennes entreprises marocaines dans l’optique d’améliorer leur compétitivité et de les préparer à la taxe carbone en 2023.

Par Nabil Ouzzane
Le 14/12/2022 à 19h31, mis à jour le 14/12/2022 à 19h55