Investissement: zoom sur les nouveaux secteurs porteurs au Maroc

La maquette du projet du port Dakhla Atlantique. . Ministère de l'Equipement

Revue de presseKiosque360. Banque de projets industriels, énergies renouvelables, mobilité propre… Voici les nouvelles niches d’investissement à fort potentiel. Cet article est une revue de presse tirée de l’hebdomadaire La Vie Éco.

Le 23/10/2022 à 22h08

En matière d’investissement, quels sont les nouveaux secteurs porteurs au Maroc? C’est la question à laquelle tente de répondre La Vie Éco dans sa livraison hebdomadaire. Et de commencer par citer la banque de projets industriels. Lancée dans le cadre du nouveau plan de relance industrielle 2021-2023, cette initiative a récemment été marquée par l’annonce d’un quatrième lot d’opportunités de 96 nouvelles fiches/projets ciblés.

Cette banque de projets industriels vise la substitution de l’importation par la fabrication locale. Selon l’hebdomadaire, elle met à la disposition des porteurs de projets et investisseurs potentiels des fiches de projets détaillées et un accompagnement ministériel pointu. Son objectif est d’assurer la souveraineté industrielle nationale, notamment dans un contexte de concurrence internationale rude qui soulève de nombreux défis.

La Vie Éco évoque également la mobilité propre comme un nouveau secteur économique porteur. En effet, trois grands investissements de taille ont été annoncés et sont en phase de concrétisation. A titre d’exemple, l’hebdomadaire évoque les pourparlers du ministre de l’Industrie avec l'un des grands groupes internationaux pour la construction d’une gigafactory de batteries dont la production sera destinée à la fois à la mobilité et au stockage de l’énergie.

Les énergies renouvelables font également partie des secteurs porteurs. «Très gourmands en investissements», selon l’hebdomadaire, ces chantiers sont lancés en nombre et dans tous les domaines (gaz, solaire, éolien, hydrogène vert).

Et ce n’est pas tout. Car le Royaume, toujours d’après la même source, lorgne désormais le nucléaire. La Russie va d’ailleurs assister le Maroc dans la construction d’infrastructures nucléaires.

La Vie Éco évoque également d'autres secteurs comme les infrastructures qui sont, aux yeux de l’hebdomadaire, de «gros chantiers pour de gros investissements». A ce propos, l’hebdomadaire cite les deux ports Nador-West et Dakhla Atlantique, dont les zones industrielles et logistiques devraient attirer, dans les prochaines années, des dizaines de milliards de dirhams d’investissement. 

Par Khalil Rachdi
Le 23/10/2022 à 22h08