Développement de la logistique: la tutelle met le turbo

Mohammed Abdeljalil, ministre du Transport et de la Logistique.  . DR

En directKiosque360. Mardi 27 décembre devant les Conseillers, le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, est revenu dans le détail sur les projets en cours pour le développement du secteur de la logistique au Maroc. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien L’Economiste.

Le 28/12/2022 à 22h27

Le ministère du Transport met le turbo pour le développement de la logistique, un élément crucial de la compétitivité au Maroc sur le marché international. C’est du moins ce que l’on peut déduire de la dernière sortie du ministre de tutelle, Mohamed Abdeljalil. C’était mardi dernier devant la Chambre des conseillers, précise le quotidien L’Economiste dans son édition du jeudi 29 décembre.

Mohamed Abdeljalil a mis l’accent sur la dynamique que connaissent les zones de Tanger-Med et Kénitra en matière d’investissements étrangers, notant que cet élan reflète les avancées significatives enregistrées par le Royaume dans le secteur des services logistiques, notamment au niveau des ports, des chemins de fer et des autoroutes. Ces deux projets sont d’ailleurs donnés en exemple non seulement à l’échelle du continent africain, mais dans le monde.

La stratégie du département de tutelle pour le développement du secteur, note L’Economiste, s’articule autour de nombreux axes. Parmi eux, la création d’un réseau intégré des zones logistiques, l’optimisation et la massification des marchandises,l’émergence d’acteurs performants, le développement des compétences et l’amélioration de la gouvernance.

Une évaluation du déploiement de cette stratégie fait ressortir un essor au niveau des axes relatifs à l’émergence d’acteurs performants et au développement des compétences, mais aussi une régression au niveau du réseau intégré des zones logistiques et de l’optimisation et la massification des marchandises, a déclaré le ministre.

Un travail pour accélérer la mise en place des zones logistiques est en cours, a assuré Abdeljalil, précisant que son département procède selon «un plan d’action clair pour le réseau national, qui comporte plusieurs plans régionaux élaborés et mis en place avec la participation des régions».

La première étape du genre, a-t-il ajouté, a été lancée à Agadir, ajoutant que d’autres projets dans les régions de Kénitra, Midelt et Fès seront lancés dès l’achèvement de l’acquisition du foncier, outre des projets à Casablanca et Marrakech en particulier.

S’agissant de l’investissement dans les équipements, les entrepôts et les services logistiques, le ministre a expliqué qu’il repose principalement sur le secteur privé, mettant l’accent dans ce sens sur l’importance de la gouvernance dans ce secteur vital pour renforcer le partenariat public-privé.

Par Nabil Ouzzane
Le 28/12/2022 à 22h27