Coup d’envoi pour l’Agence nationale de gestion des participations de l’Etat

Abdellatif Zaghnoun, directeur général de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’Etat et de suivi des performances des EEP. . MAP

Revue de presseKiosque360. Présidé par Nadia Fettah Alaoui, le Conseil d’administration de l’Agence nationale de gestion des participations de l’Etat s’est réuni pour la première fois, cinq mois après la nomination de Abdellatif Zaghnoun. Cet article est une revue de presse de l’hebdomadaire La Vie Éco.

Le 18/12/2022 à 21h43

Cinq mois après la nomination de Abdellatif Zaghnoun à sa tête, l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’Etat et de suivi des performances des établissements et entreprises publics (ANGSPE) a tenu, le 12 décembre dernier à Rabat, la première réunion de son conseil d’administration, sous la présidence de la ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah Alaoui.

D’après l’hebdomadaire La Vie Éco, cette première réunion s’est déroulée en présence des représentants de l’Etat. Ces derniers ont été désignés par le Conseil du gouvernement, en date du 1er décembre 2022, en tant que membres dudit conseil. Cette réunion s’inscrit par ailleurs dans le cadre du déploiement des hautes orientations royales concernant la réforme du secteur public.

En effet, ce conseil d'administration acte la mise en place des organes d’administration et de gestion de l’ANGSPE ainsi que l’entrée en vigueur de la loi n° 82.20 portant création de l’Agence nationale, promulguée par le Dahir n° 1-21-96 du 15 hija 1442 (26 juillet 2021). Ainsi, cette première réunion a été consacrée à la présentation de l’Agence et de ses prérogatives.

Selon l’hebdomadaire, les autres points à l’ordre du jour ont permis aux membres d’approuver les éléments constitutifs de l’ANGSPE. Il s’agit en l’occurrence du modèle organisationnel, du statut du personnel, du règlement des marchés et du modèle de financement. Par ailleurs, la feuille de route pour l’élaboration de la politique actionnariale de l'État a également été approuvée. 

Pour rappel, l’ANGSPE est un établissement public, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Sa principale mission est de veiller aux intérêts patrimoniaux de l’Etat actionnaire, gérer les participations de l’Etat et assurer le suivi et l’appréciation des performances des établissements et entreprises publics, comme l’énumère La Vie Éco dans sa livraison hebdomadaire.

Par ailleurs, le périmètre d’intervention de l’Agence national comprend 57 EEP (15 établissements à caractère marchand, 35 entreprises publiques à participations directes de l’Etat et 7 participations détenues exclusivement ou conjointement par l’Etat ou les EEP). A ce titre, l’ANGSPE sera dotée d’une gouvernance adaptée à sa mission, ainsi que d’une vision moyenne et long terme.

Par Khalil Rachdi
Le 18/12/2022 à 21h43