Cobalt, zinc, cuivre… La chute des cours des métaux impacte Managem

La mine aurifère Tri-K, en Guinée.. DR

Revue de presseImpacté par la chute des cours des métaux sur les marchés internationaux, le groupe Managem ambitionne de doubler ses productions de cuivre et d’or à l’horizon 2025. Une revue de presse de La Vie Éco.

Le 24/03/2024 à 18h06, mis à jour le 24/03/2024 à 19h07

Avec des ventes à -40% pour le cobalt, -24% pour le zinc et -8% pour le cuivre, le groupe Managem a fait les frais de la baisse des cours des métaux sur les marchés internationaux, annonce La Vie Éco.

Le groupe minier a également subi l’effet du repli des volumes d’or vendus, en raison de la suspension de l’activité au Soudan et des perturbations externes des opérations de la mine Tri-K, en Guinée.

Au terme de l’exercice 2023, le chiffre d’affaires a, en conséquence, perdu 22% de son niveau de 2022, pour s’établir à 7,5 milliards de dirhams.

Le résultat d’exploitation s’est ainsi situé à un milliard de dirhams, en chute de près de 40% sur une année.

Selon l’hebdomadaire, la baisse aurait pu être bien plus lourde. Mais elle a été partiellement atténuée, grâce à l’amélioration des performances opérationnelles de la mine d’Imiter.

Ainsi, le bénéfice du groupe ressort en chute de 38%, totalisant 514 millions de dirhams.

Cette situation s’explique par le recul des revenus, mais aussi par la baisse de la part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (LAMIKAL) de 252 millions de dirhams, principalement à cause de la chute du cours du cobalt.

Pour autant, Imad Toumi, PDG de Managem, demeure confiant dans les productions fondamentales du groupe, ainsi que celles prévues suite aux investissements opérés au Maroc et ailleurs, relaie La Vie Éco.

Le groupe finalise d’ailleurs, dans ce sens, son plan stratégique à l’horizon 2025.

Ce plan stratégique inclut deux grands projets: un premier relatif à la production de cuivre au Maroc, à Tizert, avec la mobilisation d’investissements de l’ordre de quatre milliards de dirhams. Le second projet prend quant à lui pied à Boto, au Sénégal, et concerne la production d’or. Avec ces deux projets, le groupe ambitionne ainsi de doubler sa production de cuivre et d’or.

Par Khalil Rachdi
Le 24/03/2024 à 18h06, mis à jour le 24/03/2024 à 19h07