CNT: une collaboration active pour un projet porteur

Lahcen Zelmat et Fouzi Zemrani, vice-présidents, Abdellatif Kabbaj, président et Tarik Dbilij, vice-président de la Confédération nationale du tourisme. . DR

Revue de presseKiosque360. La Confédération nationale du tourisme (CNT) continue de miser sur l’écoute pour donner un nouveau souffle à ce secteur sinistré en raison de la pandémie de Covid-19. Aussi, est-elle partie à la rencontre des 24 agences de voyage membres du MTM DMC Club. Explications.

Le 15/09/2021 à 19h16

La Confédération nationale du tourisme (CNT) a rencontré les 24 agences de voyage membres du MTM DMC Club. A l’écoute des attentes et craintes énoncées, la CNT travaille à intégrer des solutions opérationnelles et efficaces qui répondront aux besoins des acteurs professionnels, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 16 septembre.

En effet, dans son programme, la CNT compte notamment élargir ses instances à un maximum d’adhérents et offrir les conditions nécessaires à une collaboration active de tous les acteurs, privilégiant le renforcement de la représentation aussi bien des métiers que des régions, des jeunes talents que des personnes ayant une grande expérience dans le domaine, explique le quotidien.

«Il y a beaucoup de sujets à mener avec le nouveau gouvernement, que ce soit des sujets sur l’aérien, le marketing, le digital, ou encore la fiscalité, indique Hamid Bentahar, président de la CNT. Ces talents et ces compétences, nous en avons besoin pour faire des propositions par rapport aux thématiques relatives au tourisme et pour faire avancer le secteur ».

Comme le rappelle le journal, le projet de la Confédération repose sur trois axes majeurs (co-construction, compétitivité et durabilité) pour un programme porteur réunissant l’ensemble des acteurs du secteur. «Je considère que cette diversité (multitude d'acteurs) est une richesse, parce qu’on a 20 ans d’avance sur les autres industries marocaines», met en avant le n°1 de la CNT, assurant même que le tourisme a été le premier secteur à gagner la confiance des investisseurs marocains. A travers son projet, la Confédération souhaite tout simplement être une force de propositions pour donner une nouvelle impulsion à ce secteur sinistré. 

Par Fayçal Ismaili
Le 15/09/2021 à 19h16