BAM devient l'autorité de tutelle de la microfinance

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, et Abdelilah Benkirane, Chef de gouvernement, le 18 février 2014 à Marrakech. . Brahim Taougar - Le360

Le gouvernement a adopté, jeudi, un texte en vertu duquel Bank Al-Maghrib devient l'autorité de tutelle des organismes de microcrédit au lieu du ministère de l'Economie et des finances.

Le 20/02/2014 à 20h04

En vertu d'un projet de loi adopté, jeudi, par le gouvernement sur la microfinance, Bank Al-Maghrib (BAM) est désormais le département de tutelle des sociétés et des associations de microcrédit, en remplacement du ministère de l'Economie et des finances. "Le contrôle des comptes, des dépenses et des contributions étatiques ou d'organisations internationales, ainsi que les mesures de sanctions figureront désormais parmi les attributions de Bank Al-Maghrib," a souligné le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, lors d'un point de presse.

Harmonisation

"L'octroi des licences à ces organismes ainsi que leur retrait définitif relèvent aussi des responsabilités de la banque centrale". Ce projet de loi vise, selon le gouvernement, "à améliorer les services des associations de microfinance, à rehausser leur niveau de professionnalisme et à harmoniser leurs actions avec le système bancaire national, notamment celui de la finance islamique". La microfinance au Maroc se distingue par un taux de remboursement des crédits à hauteur de 96%.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 20/02/2014 à 20h04