Affaire Samir: le britannique Elite Capital & Co renonce à racheter la raffinerie

La raffinerie marocaine Samir, à Mohammédia.  . DR

La société britannique Elite Capital & Co annonce qu’elle renonce à racheter la raffinerie marocaine Samir après avoir découvert une «faille dans l'accord».

Le 11/09/2020 à 15h08

Un sérieux candidat au rachat de Samir vient de jeter l'éponge. L’entreprise britannique Elite Capital & Co. Limited, a en effet annoncé, dans un communiqué daté du 10 septembre 2020, avoir remis un avis de retrait des négociations pour le rachat de Samir à l'avocat chargé de la liquidation de la raffinerie, au tribunal de commerce de Casablanca. L'entreprise candidate au rachat de la raffinerie située à Mohammédia évoque une faille dans l'accord, sans livrer plus de détails.

Ce retrait met ainsi fin à des négociations marathon qui se poursuivent depuis 2018 entre les deux parties. La même source précise que Elite Capital & Co., ou sa filiale Elite Petro & Gas, resteront attachées à la confidentialité des informations selon l'accord de non-divulgation.

«Nous ne divulguerons pas les détails des négociations ou les données qui ont été échangées avec l'avocat chargé de la liquidation», a souligné l’entreprise britannique qui fournit des services liés à des projets, notamment la gestion, le conseil et le financement, en particulier pour les grands projets d'infrastructure et commerciaux.

Rappelons que la raffinerie Samir a été fermée en août 2016 en raison de difficultés financières. Une décision de justice l'a ensuite placée en liquidation et a nommé un syndic judiciaire pour la gérer. En 2018, un nouveau syndic a été nommé pour relancer les négociations avec les principaux candidats au rachat de la raffinerie.

Les experts nommés par le tribunal évaluent la raffinerie à 21,6 milliards de dirhams. Quatre années après la prononciation de sa liquidation, Samir n’a toujours pas retrouvé de repreneur.

Par Amine El Kadiri
Le 11/09/2020 à 15h08