Société

«Les Misérables»

ChroniqueLe Maroc n’échappe pas à cette damnation. Depuis des mois, des enfants de rue marocains traînent dans des quartiers de Paris, livrés à eux-mêmes, ressemblant à ces gamins syriens qui mendient aux feux rouges. C’est une honte.

Par Tahar Ben Jelloun
Le 07/05/2018 à 10h58
TBJ tahar benjelloun
Tahar Ben Jelloun. | DR