Vidéo. Nouvelles mesures restrictives: dès 21H00 hier soir, Fès s'est transformée en ville fantôme

Ahmed Echaqoury - Le360
Le 04/08/2021 à 15h51

VidéoHier, mardi 3 août, les nouvelles mesures restrictives décidées par le gouvernement sont entrées en vigueur, pour endiguer la recrudescence des cas positifs au Covid-19, et notamment l’instauration du couvre feu de 21H00 à 5H00 du matin. Cette dernière mesure a donné des allures de ville fantôme à Fès. Les images.

Annoncées le lundi 2 août 2021, les nouvelles mesures restrictives sont entrées en vigueur hier, mardi 3 août, marquées par l’instauration du couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin. Les rues de Fès se sont alors vidées des promeneurs et autres automobilistes noctambules. 

A la tombée de la nuit, seules quelques voitures circulaient encore sur les grandes artères de la ville, tandis que les rues et ruelles étaient désertes. Les autorités se sont déployées pour effectuer les contrôles de routine, et veiller au respect des mesures prises par le gouvernement pour enrayer la progression fulgurante de la pandémie, alors que le nombre de cas enregistrés dans le Royaume est en nette augmentation ces derniers jours.

Outre le couvre feu de 21H00 à 5H00 du matin, le gouvernement a décidé la fermeture des hammams, des salles de sport et des piscines, l’interdiction de circuler vers et depuis les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir, et l’interdiction des déplacements nocturnes dans tout le pays de 21H00 à 5H00.

Les restaurants et cafés doivent fermer leurs portes à 21H00 et les hôtels et établissements touristiques ne doivent pas dépasser 75% de leur capacité maximale.

Les rassemblements et activités dans les espaces fermés et ouverts dépassant 25 personnes sont désormais interdits, en cas de dépassement, ceux-ci sont soumis à une autorisation délivrée par les autorités. Le gouvernement a vivement encouragé les entreprises des secteurs public et privé à opter pour le télétravail et a rappelé que toutes les autres restrictions précédemment approuvées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire étaient maintenues.

Par Ahmed Echakoury
Le 04/08/2021 à 15h51

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800