Soumise à un test de virginité, elle tente de se suicider

DR

Revue de presseKiosque360. Une jeune fille a fait une tentative de suicide, à Agadir, après avoir été obligée de subir un examen gynécologique de virginité.

Le 04/12/2014 à 05h33

Une jeune fille a tenté de mettre fin à ses jour, lundi à Agadir, après avoir été contrainte par sa mère de subir un examen gynécologique dans l’objectif de vérifier que son hymen était intact. C’est ce que rapporte Al Akhbar dans son édition de ce jeudi 4 décembre. Le quotidien écrit en deuxième page que la lycéenne, qui poursuit ses études dans un établissement du quartier Tikiouine, a essayé de mettre fin à sa vie en se jetant de l’étage le plus haut d’un immeuble du centre d’Inzeggane. La jeune fille, qui avait été forcée d’accompagner sa maman chez une gynécologue pour subir un «test de virginité», a quitté le cabinet médical sans sa mère restée à la caisse pour régler les honoraires du médecin. Le médecin a attesté qu’elle était encore «vierge», affirme Al Akhbar, mais l’adolescente n’a pas digéré l’humiliation à laquelle elle a été soumise et le manque de confiance de sa mère, allant jusqu'à tenter de se donner la mort.

Al Akhbar signale que la police d’Inezgane s’est déplacée sur les lieux de l’incident. La jeune fille a été transportée à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires avant de le quitter le jour suivant.

De l'écoute et du dialogueTous les parents vous le diront, il n’est pas chose aisée de s’occuper d’enfants en période d’adolescence. Ces mi-enfants mi-adultes qui veulent se construire, se démarquer, se révolter contre toutes les formes d’autorité et avoir leur propre monde. Et pourtant des spécialistes et des parents avertis attestent qu’avec un peu d’effort on peut s’introduire dans leur univers. D’abord, en acceptant que son enfant grandisse, avec tout ce que cela suppose comme changements et comme risques. Dans la majorité des cas, instaurer le dialogue, convaincre au lieu d’imposer, respecter l’intimité de son enfant, la distance qu’il met dans la relation avec ses parents, le tout assorti d'une bonne dose de confiance: autant de mesures salutaires pour les uns et les autres.

Par Fatima Moho
Le 04/12/2014 à 05h33

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800