Fruits et légumes: au marché de Derb Ghallef à Casablanca, les prix restent encore accessibles

A Casablanca, dans le souk Zemmouri du quartier de Derb Ghallef, les prix des fruits et légumes restent accessibles aux petites bourses.
A Casablanca, dans le souk Zemmouri du quartier de Derb Ghallef, les prix des fruits et légumes restent accessibles aux petites bourses. . Adil Gadrouz / Le360
Le 01/03/2022 à 19h17

VidéoLa rareté des pluies inquiète les paysans et laisse craindre une pénurie de produits agricoles et, par conséquent, une augmentation des prix. Au marché Zemmouri, dans le quartier populaire de Derb Ghallef à Casablanca, les prix des fruits et légumes sont encore à la portée des petites bourses.

Dans le souk Zemmouri du quartier Derb Ghallef à Casablanca, les prix des légumes restent raisonnables et à la portée des petites bourses comme le confirme un vendeur face caméra pour Le360.

«Ce souk, c’est le marché des pauvres. Vous trouverez ici des prix que vous ne verrez nulle part à Casablanca…», explique-t-il avant de se lancer dans l’énumération des prix des légumes.

Les pommes de terre à 3 dirhams le kilo, les tomates entre 6 et 7 dirhams le kilo, le chou-fleur entre 4 et 5 dirhams le kilo, les carottes à 3 dirhams, les courgettes à 5 dirhams, les aubergines à 5 dirhams, les fèves entre 5 et 8 dirhams, les artichauts à 8 dirhams, les petits pois à 13 dirhams...

Dans ce souk populaire de la capitale économique, l'augmentation des prix n'a effectivement pas encore cours.

Par Hafida Ouajmane et Adil Gardouz
Le 01/03/2022 à 19h17

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800