Covid-19 au Maroc: le taux d'occupation de 60% des lits en réanimation, seuil inquiétant, bientôt atteint

Un patient en réanimation.
Un patient en réanimation. . DR

Le Maroc se dirige vers une saturation des services de réanimation dans les hôpitaux publics. Le seuil d'alerte, fixé entre 60 et 65%, risque d'être atteint plus vite que prévu à cause entre autres des patients contaminés par le variant Delta.

Le 15/08/2021 à 14h30

Les services de réanimation des hôpitaux du Maroc sont actuellement saturés à hauteur de 52%, révèlent les toutes dernières statistiques publiées par le ministère de la Santé dans son bilan épidémiologique du Covid-19 hier, samedi 14 août. Le taux d’occupation des lits de réanimation se rapproche ainsi du seuil d’alerte, qui se situe entre 60 et 65%.

Ce même bilan du département que dirige Khalid Aït Taleb énonce que les cas actuellement placés sous respiration artificielle s’élèvent à 1332, avec 68 personnes intubées et 1264 autres sous ventilation non invasive.

© Copyright : DR

A titre de rappel, il y a deux semaines seulement, Jamal Eddine Kohen, président de la Fédération nationale d’anesthésie-réaimation (FNAR) et de la société Marocaine d’anesthésie, d’analgésie et de réanimation (SMAAR) avait exprimé, interrogé par Le360, son inquiétude, alors que le taux d’occupation des lits de réanimation était alors de 16,7%.

"Il y a trois semaines de cela, nous étions à un quart, si ce n’est moins, du nombre des personnes admises en réanimation. Le plus dur reste donc à venir. Les hôpitaux craignent d’être submergés par cette énième vague", avait alors souligné ce spécialiste.

Abdelfettah Chakib, infectiologue au CHU d’Ibn Rochd de Casablanca avait à son tour signalé lors de son passage télévisé jeudi 12 août dernier sur 2M que les patients atteints du Covid-19 restaient plus longtemps en réanimation à cause du variant Delta qui se propage à une vitesse impressionnante.

Par Qods Chabaa
Le 15/08/2021 à 14h30

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800