Vidéo. Covid-19: ils ont raté leur rendez-vous vaccinal, ils se retrouvent aujourd'hui en réanimation

le360
Le 28/05/2021 à 12h09

VidéoLa majorité des personnes atteintes du Covid-19 et qui séjournent au service de réanimation des Hôpitaux du Maroc auraient dû être déjà vaccinées. Elles ont raté leur rendez-vous pour une raison quelconque et aujourd'hui elles souffrent d'une forme sévère de la maladie. Explications.

Les services de réanimation des hôpitaux du Maroc continuent à recevoir des patients atteints du Covid-19 dans sa forme la plus sévère, concluent les bulletins quotidiens relayant la situation épidémiologique du Maroc.

Au mercredi 26 mai dernier, 177 personnes se trouvaient dans les services de réanimation et soins intensifs dont cinq sont actuellement sous intubation et 91 sous ventilation artificielle non invasive.

La majorité d'entre ces patients font partie de la catégorie de personnes dont le tour était venu de se faire vacciner. «Le Maroc a mis en place un planning de la vaccination qui est très efficace et qui est en ce moment adopté à la lettre par plusieurs pays européens. Malheureusement plusieurs personnes ont cru aux rumeurs sur de soi-disant effets secondaires du vaccin alors que tout prouve le contraire», rappelle le Dr. Saïd Afif, membre du comité technique de la vaccination, interrogé par Le360. 

Et de préciser: «la majorité de ceux qui souffrent de formes sévères du Covid-19 et qui sont dans les services de réanimation auraient dû être vaccinées, car ils font partie de la catégorie dont le tour est déjà arrivé».

Ce professionnel de la santé, qui est également président de la Fédération nationale de la santé, rappelle certes qu’il y a des personnes vaccinées mais qui ont cependant contracté le Covid 19, mais s’ils n’avaient pas reçu leur injection ils auraient séjourné en réanimation. «Il y a eu quelques cas très rares de personnes vaccineés et qui ont été infectées par le Covid-19, mais ils n’ont pas souffert d’une forme grave de la maladie».

Le Dr. Said Afif s’adresse aussi à tous les vaccino-sceptiques, et leur précise qu’au Maroc, il n’y a eu aucun décès suite à l’acte vaccinal.

Pour se rattraper, ceux qui n’ont pas voulu se rendre aux centres de vaccination pour une raison religieuse, et qui avaient eu leur rendez-vous pendant le mois de ramadan et ils sont nombreux, peuvent toujours envoyer un SMS au 1717, ou se rendre à leur annexe administrative pour être réintégrés dans le circuit de la vaccination. 

Par Fatima Zahra El Aouni et Khadija Sebbar
Le 28/05/2021 à 12h09