Kénitra: un PJDiste mis KO par son «frère» devant Aziz Rebbah

Abdelaziz Rebbah.  . DR

Revue de presseKiosque360. La fraternité fait diablement défaut dans les rangs des cadres du parti de la lampe. En témoigne ce coup de tête qui a mis KO un PJDiste lors d’une réunion du parti à Kénitra, présidée par le ministre Aziz Rebbah.

Le 23/04/2019 à 22h53

Ce week-end, le Parti de la justice et du développement a organisé une réunion de communication à laquelle ont assisté bon nombre de ses militants dans la région de Kénitra et région.

Selon le quotidien Assabah de ce mercredi 24 avril, un malentendu ayant trait à la logistique organisationnelle de cette réunion a failli tourner au drame, quand deux «frères» se sont chamaillés. En effet, le secrétaire de la section du PJD à Sidi Taibi, spécialisé selon Assabah en délivrances d’autorisations pour constructions illégales, aurait demandé au secrétaire provincial adjoint de son parti à Kénitra de s’occuper des tapis devant orner la grande salle où la réunion de communication est organisée. Ce dernier aurait refusé au départ, mais en pleine réunion, et voyant que son collègue s’affairait à étendre de nouveaux tapis face à l’affluence du public, il a tenté de l’aider.

Mais confronté aux remontrances qui l’accueillirent, au vu et au su de toute l’assistance, le coup de main qu’il était venu apporter se transforma subitement en un violent coup de tête asséné à son vis-à-vis, qui s’étala raide sur les tapis. Le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement, Aziz Rebbah, et Abdelhamid Sekkal, président de la région Rabat-Salé-Kénitra, qui dirigeaient cette réunion de communication du PJD à Kénitra ont été les témoins directs de ce «KO fratricide».

Après le constat des dégâts, à savoir plusieurs dents en moins pour le PJDiste de Sidi Taibi, la réunion de communication a pu reprendre cahin caha, dans un concert qui varia entre le chuchotis et le chahut.

Par Mohamed Deychillaoui
Le 23/04/2019 à 22h53